1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Entreprises mises aussi à contribution pour le budget 2019
Reuters27/08/2018 à 08:41

LES ENTREPRISES MISES AUSSI À CONTRIBUTION POUR LE BUDGET 2019

PARIS (Reuters) - L'entrée en vigueur de l'allègement de charges patronales au niveau du smic qui devait accompagner la transformation du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) en baisse de charges pérenne sera décalée au 1er octobre 2019, a annoncé lundi le ministre de l'Economie et des Finances.

En 2019, le CICE sera transformé en allègement pérenne de six points des cotisations sociales des entreprises pour les rémunérations n'excédant pas 2,5 fois le smic.

"En plus de cette transformation (...), nous avions prévu un allègement supplémentaire de quatre points des cotisations sociales au niveau du smic pour toutes les entreprises dès le 1er janvier 2019", a dit Bruno Le Maire à RTL.

"J'ai proposé au président de la République et au Premier ministre que nous reportions cet allègement de quatre points supplémentaires du 1er janvier 2019 au 1er octobre 2019", a-t-il ajouté. "Cela représente plus de deux milliards d'euros."

"Aucune entreprise n'y perdra mais c'est une question de justice", a fait valoir Bruno Le Maire au lendemain de l'annonce par le Premier ministre, Edouard Philippe, d'arbitrages pour le budget 2019, marqué notamment par de nouvelles économies dans le champ des prestations sociales.

Les orientations présentées par Edouard Philippe dans le Journal du dimanche ont déclenché une avalanche de critiques de l'opposition, tant à droite qu'à gauche.

"Tout le monde sera mis à contribution pour rétablir les équilibres des finances publiques, les entreprises aussi", a pour sa part insisté Bruno Le Maire.

Il a établi un parallèle entre le décalage de cet allègement de charges patronales et la mise en oeuvre en deux temps en 2018 de la suppression des cotisations salariales maladie et chômage, décidée par l'exécutif dans un contexte budgétaire contraint.

(Myriam Rivet, édité par Emmanuel Jarry)

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • yannd83
    27 août09:59

    pour ceux qui doutent:https://blog.francetvinfo.fr/oeil-20h/2017/10/25/la-france-paradis-fiscal-du-sport.html

    Signaler un abus

  • yannd83
    27 août09:59

    Ah, et ne pas oublier que la France exonère d'impôts le CIO pour les JO de 2024, même chose pour le rugby, l'Euro 2016 etc.....je ne sais pas si le dossier France était parfait pour l'organisation des jeux mais côté pognon, c'est vrai qu'elle est séduisante.

    Signaler un abus

  • bearnhar
    27 août09:18

    Quelqu'un a chiffré ce qu'a couté le passage de toute la fonction publique de 39 à 35 ? Non, bien sur, mieux vaut ne pas savoir. Nous payons pourtant pour 20/25 h de travail non effectuées par mois pour chaque fonctionnaire, ce qui équivaut à une augmentation du cout horaire jamais vue, mais bon, le peuple est accro aux RTT.

    Signaler un abus

  • bearnhar
    27 août09:15

    Hollande a été fort pour ouvrir le tiroir caisse, par contre il a vite remballé l'observatoire des contreparties. Il ne fallait baisser les charges que des petites boites et artisans, mais cela aurait peut-etre été retoqué. Bref encore un traitement du chomage à la Socialiste, comme les 35h qui ont provoqué le décrochage de la France au niveau compétitivité.

    Signaler un abus

  • bearnhar
    27 août09:13

    https://deontofi.com/lassemblee-nationale-saisie-dune-polemique-sur-loptimisation-fiscale-de-vivendi-et-sfr/

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer