1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Enquête sur les escrocs de l'autisme
Le Parisien02/04/2019 à 06:26

Enquête sur les escrocs de l'autisme

Une hypnotiseuse explique s'être fait la main sur son beau-frère autiste. Elle propose désormais des séances à 110 euros. Oreille collée au téléphone, Olivia Cattan semble dépitée. Ce mardi 2 avril, journée mondiale de sensibilisation au syndrome qui touche 700 000 personnes en France, la présidente de SOS autisme a décidé de taper fort.Cette vidéo, confiée à notre journal et diffusée à partir de ce mardi, la montre en train d'appeler quelques-uns de ceux qui surfent sur le désespoir des familles, leur proposant des solutions qui n'ont de miraculeuses que le toupet avec lesquelles ils les érigent en idéologie et le prix qu'ils les facturent !Sur le marché noir de l'autisme, très en vogue sur les réseaux sociaux, on croise des naturopathes, des coachs en tout genre, et même quelques médecins. Ils préconisent des antibiotiques à foison, des antifongiques, des immunothérapies, des vitamines, des régimes sans gluten et autres extractions de métaux lourds.Un livre qui prône l'ingestion d'eau de Javel !« Tout cela est du charlatanisme. Rien n'a été prouvé. Il faut le dire haut et fort », affirme d'une voix claire Sophie Cluzel, la secrétaire d'État en charge des personnes handicapées. « Nous prenons cette situation très au sérieux, renchérit le Dr Jean-Marcel Mourgues, président de la section publique de l'Ordre des médecins. Il y a ceux qui enfreignent le code de déontologie mais aussi ceux qui ne sont pas des professionnels de santé et sont purement là dans l'exercice illégal de la médecine. »Au moins six médecins sont actuellement dans le viseur de l'Ordre. Un groupe de travail, avec la Miviludes, vient d'être constitué afin « de mieux recenser ces dérives et d'être plus efficace dans la traque », explique le Dr Mourgues. Plus anecdotique, mais assez rare pour être souligné, Amazon, le géant du web vient, lui, de retirer de la vente deux livres de « remèdes » anti-autisme, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer