Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ENCADRE-Varoufakis, "économiste par accident" aux Finances de la Grèce

Reuters27/01/2015 à 12:31

ATHENES, 27 janvier (Reuters) - Yanis Varoufakis a confirmé mardi qu'il prendrait le portefeuille des Finances dans le nouveau gouvernement qui sera dévoilé dans la journée en Grèce, après la victoire du parti de gauche Syriza aux législatives et la nomination de son leader Alexis Tsipras au poste de Premier ministre. "C'est prévu aujourd'hui, on prêtera serment dans la journée", a déclaré à la radio irlandaise Newstalk cet universitaire iconoclaste qui se définit lui-même comme un "économiste par accident". Yanis Varoufakis, qui a 53 ans et possède la double nationalité grecque et australienne, a étudié en Grande-Bretagne et enseigné l'économie en Australie, en Grèce et aux Etats-Unis. Il a récemment quitté son poste à l'Université du Texas pour rejoindre l'équipe de campagne de Tsipras. Il combat depuis longtemps la gestion de la crise économique par l'Europe qui, dit-il, risque de saper les fondements démocratiques du continent et de faire éclater la zone euro. Il s'en prend à la théorie économique conventionnelle qui prône rigueur budgétaire et réformes de compétitivité comme réponses à la crise. Cette recette, expliquait-il récemment sur son blog, éguivaut à un "transfert cynique des pertes bancaires sur les épaules des contribuables les plus faibles". Yanis Varoufakis a été conseiller de l'ex-Premier ministre socialiste George Papandréou entre 2009 et 2011 et il préconisait alors que la Grèce fasse défaut sur sa dette, qui représentait 146% du produit intérieur brut en 2010 et en représente aujourd'hui 175%. Dans plusieurs interviews récentes, il a martelé sa détermination à mettre fin au règne des oligarques grecs. "Nous allons saper les bases sur lesquelles ils ont bâti, décennie après décennie, un système qui pompe sauvagement l'énergie et la puissance économique de tous les autres éléments de la société", promettait-il à l'antenne de Channel Four. Le style de ce futur ministre au crâne chauve et au verbe coloré, qui porte jean et chemises aux couleurs vives et a travaillé pour une société de jeux vidéo, devrait trancher avec celui de ses collègues européens plus grisonnants. "En tant que prochain ministre des Finances, je peux vous assurer que je n'irai pas à l'Eurogroupe pour chercher une solution qui serait bonne pour le contribuable grec mais mauvaise pour le contribuable irlandais, slovaque, allemand, français ou italien", a-t-il promis mardi au micro de Newstalk. (Padraic Halpin et Renee Maltezou, Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Marc Angrand)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.