Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ENCADRE-USA 2016-Comment fonctionne une convention "négociée" ?

Reuters16/03/2016 à 17:45
    WASHINGTON, 16 mars (Reuters) - Donald Trump, comme tous les 
candidats à l'investiture du Parti républicain pour l'élection 
présidentielle américaine du 8 novembre, doit obtenir plus de 
1.237 délégués sur 2.472 pour être certain d'être investi lors 
de la convention républicaine de Cleveland en juillet prochain.  
    Si le magnat de l'immobilier ne parvient pas à franchir ce 
seuil, les délégués du Parti républicain choisiront leur 
candidat selon le système de la "convention négociée".  
     
    COMMENT TRUMP PEUT-IL ÉVITER UNE CONVENTION NÉGOCIÉE ? 
    Grâce à ses victoires mardi en Floride, dans l'Illinois et 
en Caroline du Nord, Donald Trump compte désormais 646 délégués, 
contre 397 délégués au sénateur du Texas Ted Cruz et 142 
délégués au gouverneur de l'Ohio John Kasich, ses deux derniers 
rivaux après l'abandon du sénateur de Floride Marco Rubio.  
    A ce stade, l'homme d'affaires doit obtenir 58% des délégués 
restants. Cela apparaît comme un objectif ambitieux pour un 
candidat qui a jusqu'ici obtenu dans le meilleur des cas entre 
45 et 50% des suffrages, même si certains Etats encore appelés à 
voter appliquent la règle du "winner takes all" ("le vainqueur 
rafle tout").  
     
    COMMENT FONCTIONNE UNE CONVENTION NÉGOCIÉE ? 
    Si Donald Trump arrive à la convention de Cleveland avec le 
plus grand nombre de délégués, mais sans franchir le seuil des 
1.237 voix requises, les délégués procèdent à un vote.  
    Au premier tour, 5% de l'ensemble des 2.472 délégués 
deviennent libres de choisir qui ils veulent, et ne sont plus 
tenus pas le choix des électeurs de leur circonscription. 
    Au deuxième tour, si aucun candidat n'a encore émergé, la 
proportion des délégués libérés de toute contrainte augmente, et 
ainsi de suite jusqu'à ce qu'un candidat obtienne la majorité.  
    Ces règles pourraient cependant être modifiées, le comité 
national républicain, la direction du Grand Old Party, se 
réunissant avant la convention de Cleveland pour fixer les 
modalités de son déroulement.  
     
 
 (Richard Valdmanis; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.