Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

ENCADRE-La tuerie d'Orlando, effrayant rappel des discriminations anti-LGBT

Reuters13/06/2016 à 10:00
    par Jonathan Allen et Gina Cherelus 
    NEW YORK, 13 juin (Reuters) - Le massacre dans une boîte de 
nuit gay d'Orlando, où cinquante personnes au moins ont été 
tuées dans la nuit de samedi à dimanche par un homme ayant fait 
allégeance à l'organisation Etat islamique, est un rappel 
effrayant des discriminations dont sont toujours victimes les 
membres de la communauté LGBT. 
    Les motivations d'Omar Mateen, Américain de naissance 
d'origine afghane, l'auteur de la fusillade la plus meurtrière 
de l'histoire des Etats-Unis qui a été tué par les forces de 
l'ordre, restent indéterminées. L'homme, dans un appel à police 
secours, a fait allégeance à l'Etat islamique et l'organisation 
djihadiste a revendiqué son geste. Mais les enquêteurs 
américains doutent que Mateen ait été directement missionné par 
l'EI.   
    Le père du tueur a raconté à NBC News que son fils avait été 
ulcéré en voyant récemment deux hommes s'embrasser à Miami. 
    Plus qu'une boîte de nuit gay, le Pulse est un symbole du 
soutien à la communauté LGBT. Sa copropriétaire, Barbara Poma, 
l'a créé en 2004 en souvenir de son frère mort du sida treize 
ans plus tôt. Elle y organise régulièrement des soirées en 
défense de la reconnaissance des droits homosexuels, bisexuels 
et transsexuels. 
    Dans sa réaction à la tuerie, Barack Obama a souligné que le 
Pulse était "un lieu de solidarité et d'affirmation où des gens 
se réunissent pour sensibiliser, s'exprimer et militer en faveur 
de leurs libertés civiques". 
     
    "CETTE FOIS, NOUS AVONS LE SOUTIEN DU MONDE ENTIER" 
    Ces derniers mois, la cause homosexuelle a progressé aux 
Etats-Unis avec la reconnaissance par la Cour suprême du droit 
au mariage des couples de même sexe il y a pratiquement un an 
jour pour jour, le 26 juin 2015. Mais la décision a été 
accueillie dans la controverse. Le juge Antonin Scalla, mort 
depuis, avait dénoncé une "menace pour la démocratie 
américaine".   
    Un bras de fer juridique oppose par ailleurs le département 
américain de la Justice et la Caroline du Nord, qui a pris en 
mars une loi interdisant aux personnes transgenres d'utiliser 
les toilettes publiques ne correspondant pas au sexe qui leur a 
été assigné à la naissance. D'autres Etats, comme le Tennessee 
et le Missouri, envisagent des mesures similaires, tandis que le 
Mississippi a déjà fait de même. 
    "Un événement pareil remet au premier plan la haine qui 
existe" contre les LGBT, a noté Craig Baldwin, directeur de la 
Shakespeare Theater Company, en marge d'un rassemblement 
organisé dimanche à Washington dans le cadre du festival annuel 
de la Gay Pride. "C'est un rappel de ce que nous avons à faire 
pour répandre l'amour, et non la haine", a-t-il ajouté. 
    Pour Julia Sibbing, 53 ans, qui retient difficilement ses 
larmes tandis qu'elle parle d'Orlando, "il y a du risque dans 
notre vie mais nous ne laisserons pas la haine l'emporter". 
    La tuerie du Pulse est sans équivalent.  
    Et en dépit des batailles juridiques en cours, les plus 
jeunes membres de la communauté LGBT n'avaient jamais vécu une 
telle tragédie quand les plus anciens en revanche se souviennent 
des ravages du sida qui a tué des milliers de jeunes hommes 
homosexuels dans les années 1980, souvent dans la plus grande 
indifférence de l'opinion.  
    "Les jeunes membres de la communauté homosexuelle n'avaient 
jusqu'à présent jamais assisté à quelque chose d'aussi 
épouvantable pour la communauté que ce que les plus anciens ont 
vécu avec le VIH", souligne Raymond Michael Sharpe, 55 ans, 
barman dans un autre club gay d'Orlando. 
    "Mais cette fois, ajoute-t-il, nous avons le soutien du 
monde entier derrière nous, Dieu merci." 
 
    VOIR AUSSI 
    LE POINT sur la tuerie d'Orlando: [ 
 
 (avec Barbara Liston à Orlando; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.