Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

ENCADRE-A Magdebourg, l'AfD célèbre sa percée "extraordinaire"

Reuters13/03/2016 à 22:48
    par Joseph Nasr 
    MAGDEBOURG, Allemagne, 13 mars (Reuters) - A Magdebourg, 
dans l'est de l'Allemagne, les partisans du parti 
anti-immigration AfD (Alternative pour l'Allemagne) ont célébré 
à grand bruit dimanche leur percée à l'occasion des élections 
régionales, avec un score encore impensable il y a un an.  
    "Quelle soirée extraordinaire, quel résultat brillant !", a 
martelé Andre Poggenburg, le chef de l'AfD pour le Land de 
Saxe-Anhalt, dont Magdebourg est la capitale.  
    Dans un discours enflammé, il s'est réjoui des plus de 24% 
des voix obtenus par son parti, qui arrive pour la première fois 
de sa courte histoire en deuxième position dans un scrutin 
régional. 
    "Nous avons combattu comme des lions pour notre terre", a 
ajouté l'orateur en qualifiant Angela Merkel de "pire chancelier 
de l'histoire allemande".  
    Formé il y a trois ans pour s'opposer aux plans de sauvetage 
de l'euro, l'AfD s'est métamorphosé au cours de l'année écoulée 
en parti hostile aux immigrés après s'être débarrassé de son 
fondateur Bernd Lucke.  
    Sa nouvelle patronne, la chimiste Frauke Petry, prononce des 
discours incendiaires contre Angela Merkel et a créé un tollé en 
réclamant que la police puisse avoir le droit, en dernier 
recours, d'ouvrir le feu sur les migrants à la frontière.  
    Outre le résultat en Saxe-Anhalt, l'AfD a remporté 15% des 
voix dans le prospère Bade-Wurtemberg, et plus de 12% en 
Rhénanie-Palatinat.  
    Les sondages de sortie des urnes montrent que la formation 
d'extrême droite a attiré les suffrages des électeurs qui 
n'avaient jamais voté précédemment mais aussi des milliers 
d'électeurs traditionnels de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) 
d'Angela Merkel, en particulier dans le Bade-Wurtemberg.  
     
    "NOUS VOULONS DES ÉTRANGERS QUI S'INTÈGRENT" 
    Alors que les partis populistes et hostiles à l'immigration 
prospèrent depuis des années dans les autres pays européens, 
l'Allemagne restait une exception, en raison notamment de son 
opposition aux idéologies d'extrême droite liée au passé nazi du 
pays. Mais la crise migratoire a bouleversé la donne. 
    Aux dernières élections législatives fédérales, en 2013, 
l'AfD n'était pas parvenue à franchir le seuil des 5% des voix 
requis pour entrer au Bundestag, il est désormais présent dans 
la moitié des seize parlements régionaux du pays.  
    Venu de Hambourg avec d'autres membres de l'AfD, Gerlach 
Holm, 67 ans, juge que Frauke Petry est allée trop loin dans ses 
propos mais, dit-il, "nous ne sommes pas contre les étrangers".  
    "Nous avons besoin des étrangers car nous avons de faibles 
taux de natalité et nous sommes de plus en plus vieux. Mais nous 
voulons des étrangers qui s'intègrent", ajoute-il.  
    Alors qu'aucun parti allemand n'envisage de gouverner en 
coalition avec l'AfD, Thorsten, un commercial âgé de 48 ans, dit 
qu'"il n'a pas voté pour l'AfD parce qu'il s'attend à ce qu'il 
gouverne", mais qu'il "a voté pour l'AfD pour protester contre 
la politique du gouvernement fédéral".  
    Il préfère taire son nom de famille, de peur de se faire 
licencier par son employeur.  
    "Je n'ai jamais demandé à Mme Merkel d'ouvrir les frontières 
allemandes à tout le monde", ajoute-t-il. "C'est bien de laisser 
les gens fuir des conflits, mais pas tout le monde." 
    Nico Braun, un homme de 41 ans, se réjouit beaucoup moins de 
cette soirée électorale. En entrant dans un bar situé de l'autre 
côté de la rue, il lance au propriétaire turc: "Est-ce que l'AfD 
est partie ou bien il faut que je dise Heil Hitler?"     
 
 (Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.