1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

En Syrie, Trump donne des gages à l'Iran
Le Point20/12/2018 à 13:40

L'annonce par Donald Trump du retrait des troupes américaines de Syrie fait le jeu de l'Iran, pourtant adversaire numéro un des États-Unis au Proche-Orient. Le président américain avait hérité de son prédécesseur Barack Obama une situation catastrophique en Syrie. Mais sa dernière décision risque d'ajouter encore au chaos régional. « Pour l'Iran, c'est sûr que c'est une très bonne nouvelle », commentait jeudi Volker Perthes, expert de la Syrie et directeur de l'influent think tank allemand Stiftung für Wissenschaft und Politik (SWP).

Les États-Unis ont déployé 2 000 militaires, officiellement chargés de tâches de formation et de conseil auprès de l'opposition syrienne. Mais leur présence a aussi un important rôle dissuasif. Ils ont installé une base militaire dans le sud de la Syrie qui empêchait l'Iran de créer un axe Téhéran-Damas-Beyrouth. Une fois les militaires américains partis, les Gardiens de la révolution iraniens n'auront que peu de difficultés à acheminer par voie terrestre des armes jusqu'au Liban du Sud, où le Hezbollah fait peser une menace permanente sur le nord d'Israël.

Champ libre pour Erdogan

En prenant sa décision contre l'avis du Pentagone ? et même, selon CNN, sans consulter son secrétaire à la Défense James Mattis ni son chef de la diplomatie Mike Pompeo ?, Donald Trump démontre une fois de plus sa capacité...

Lire la suite sur Le Point.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dupon666
    20 décembre14:21

    pour les US ils ont compris que "l'accident" etait proche avec l'installation de S300 pres de l'Euphrate...A premiere vue la france n'a rien pigé et veut se maintenir AVEC les kuurdes,CONTRE la Turquie et sous le feu des S300..

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer