Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

En Martinique, Ségolène Royal salue un projet de centrale en mer

Reuters02/09/2014 à 09:28

EN MARTINIQUE, SÉGOLÈNE ROYAL SALUE UN PROJET DE CENTRALE EN MER

FORT-DE-FRANCE Martinique (Reuters) - Ségolène Royal, en déplacement en Martinique, a salué lundi un projet de centrale électrique exploitant l'énergie thermique des mers (ETM) qu'elle considère comme un axe de la transition énergétique.

"La Martinique peut devenir le laboratoire de ce que peut être le nouveau modèle énergétique français", a déclaré la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie à quelques semaines de la présentation de son projet de loi sur la transition énergétique au Parlement.

Conduit par le groupe DCNS, spécialiste de l'armement naval et de l'énergie, et par le producteur d'énergie renouvelable Akuo Energy, en partenariat avec la région, le projet pilote ETM doit être opérationnel dans quatre ans au large de la Martinique et devrait alimenter 35.000 foyers - la Martinique compte 400.000 habitants environ.

"Ce sera la première centrale ETM offshore au monde", a dit Ségolène Royal.

Le principe consiste à exploiter l'énergie thermique des mers, c'est-à-dire la différence de température entre l'eau en surface (environ 25°C dans ces zones tropicales) et l'eau en grande profondeur (5°C à -1.000 mètres), pour produire une électricité renouvelable et décarbonée.

Le projet de centrale en mer baptisé Nemo (New energy for Martinique and overseas) aura une capacité de production de 10,7 MW. Ses capacités seront complétées par une centrale à terre (projet Nautilus) de 5,6 MW.

"Il faut être capable d'imaginer, de penser des modèles énergétiques nouveaux et adaptés", a poursuivi la ministre. "Outre de l'autonomie énergétique, de tels projets apportent aussi de l'emploi, de la formation, de la croissance verte."

Début juillet, le projet Nemo a été retenu parmi les lauréats du Fonds européens NER 300 de la Commission européenne, avec à la clef un financement de 72 millions d'euros, couvrant les cinq premières années d'exploitation de la centrale.

Un prototype similaire existe à La Réunion.

DCNS et AKUO ont identifié plus d'une centaine de pays disposant du potentiel thermique nécessaire. Globalement, les projections d'investissement au niveau mondial sont estimées à 6 milliards d'euros d'ici 2022.

(Cécile Everard; édité par Henri-Pierre André)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.