Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

En Italie, le parti de Renzi semble voué à une bataille interne

Reuters12/02/2017 à 19:42
    par Isla Binnie 
    ROME, 12 février (Reuters) - L'ex-président du Conseil 
italien Matteo Renzi pourrait déclencher lundi une guerre de 
succession à la tête du Parti démocrate (PD), ce  et retarder 
ainsi les élections anticipées qu'il souhaite pourtant depuis 
son départ du gouvernement en décembre. 
    La montée des tensions au sein du PD a pratiquement ruiné 
les chances de l'ex-chef du gouvernement d'obtenir la 
convocation d'un scrutin législatif d'ici la fin juin, soit avec 
près d'un an d'avance sur le calendrier électoral, car une forte 
minorité des membres du parti menacent de le quitter, et donc de 
le priver d'une partie de ses électeurs. 
    Lors de la réunion de lundi, Renzi pourrait jouer son 
va-tout en démissionnant de la tête du parti, ce qui ouvrirait 
un processus de succession susceptible de durer plusieurs mois. 
    "Nous sommes habitués aux surprise mais sauf changement 
pendant la nuit, il est probable que s'engage une course pour la 
direction, ce qui se traduirait par la démission du secrétaire 
du parti", a déclaré Michele Emiliano, le gouverneur de la 
région des Pouilles, membre du PD, à la Rai. 
    Emiliano fait partie des adversaires de Renzi qui lui 
reprochent d'avoir emmené le PD trop à droite et sont prêts à le 
défier. Il serait probablement candidat à sa succession à la 
tête du parti, tout comme le président du groupe PD à la Chambre 
des députés, Roberto Speranza, a déclaré à Reuters un ministre 
du camp Renzi. 
     
    LES LÉGISLATIVES POURRAIENT ATTENDRE 2018 
    Au-delà des tensions au PD, la loi électorale actuelle 
constitue un autre obstacle important à la convocation de 
législatives anticipées car le président de la République, 
Sergio Matterella, a dit vouloir aligner au préalable les règles 
qui régissent les deux chambres du Parlement.  
    "Pour l'instant, il semble plus probable que nous ayons des 
élections en 2018", a dit le ministre proche de Renzi. Les 
soutiens de l'ex-chef du gouvernement se disent convaincus qu'il 
gagnerait un scrutin interne au PD ou des primaires. 
    "Nos propres sondages montrent que Renzi peut battre 
quiconque se présenterait contre lui", a dit le ministre. 
    Les principaux partis d'opposition, donc le Mouvement 5 
étoiles (M5S), donné très proche du PD en intentions de vote 
dans les sondages, sont favorables à des législatives 
anticipées, avec toutefois une exception notable: Forza Italia, 
le mouvement de l'ex-président du Conseil Silvio Berlusconi, qui 
est devancé dans les enquêtes d'opinion par la Ligue du Nord. 
    Dans un entretien publié dimanche par le quotidien La 
Repubblica, Berlusconi a déclaré que "convoquer le pays aux 
urnes dans ces conditions serait irresponsable". 
    Tous les sondages récents montrent qu'aucun parti ne serait 
en mesure d'obtenir une majorité des sièges de députés avec le 
mode de scrutin proportionnel actuel, ce qui vouerait sans doute 
l'Italie à une nouvelle coalition gouvernementale, synonyme 
d'instabilité. 
    Plusieurs figures du PD, comme l'ex-président du Conseil 
Massimo d'Alema, ont mis en garde contre le risque de faire 
tomber le gouvernement actuel dirigé par Paolo Gentiloni sans 
avoir au préalable réformé le mode de scrutin. 
     
 
 (avec Crispian Balmer; Marc Angrand pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.