Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

En Espagne, Ciudadanos contre tout gouvernement intégrant Podemos

Reuters25/01/2016 à 17:50
    MADRID, 25 janvier (Reuters) - Le parti centriste 
Ciudadanos, nouveau venu au Parlement espagnol, a prévenu lundi 
qu'il s'opposerait à toute formule de gouvernement intégrant le 
parti de la gauche anti-austérité Podemos. 
    La mise au point d'Albert Rivera complique encore la 
recherche d'une alliance de gouvernement. Les élections 
législatives du 20 décembre ont accouché d'un Parlement éclaté, 
où aucun parti ne dispose de la majorité absolue et aucune 
combinaison évidente ne semble émerger. 
    Le Parti populaire (PP, droite) du gouvernement sortant de 
Mariano Rajoy est arrivé en tête, mais avec 123 élus, il a perdu 
sa majorité absolue (dont le seuil est fixé à 176 élus). Les 
socialistes du PSOE, également en recul, comptent 90 députés. 
Suivent les 69 élus de Podemos, les 40 de Ciudadanos et 
plusieurs petits partis, dont les ex-communistes d'Izquierda 
Unida et les formations nationalistes catalane et basque. 
    "Nous ne voulons pas mettre l'économie espagnole entre les 
mains de Podemos, qui suit les modèles de la Grèce et du 
Venezuela", a déclaré Albert Rivera lors d'une conférence de 
presse, précisant qu'il n'appellerait pas ses élus à s'abstenir 
si un gouvernement associant le PSOE et Podemos demandait la 
confiance du Parlement. 
    Il dénonce aussi le soutien de Podemos à la tenue d'un 
référendum d'autodétermination en Catalogne, qui menace, dit-il, 
l'unité et l'économie espagnoles. 
    "L'Espagne a besoin d'un changement pour le mieux, pas pour 
le pire", a poursuivi Rivera, qui prône une "grande coalition" 
associant le PP, le PSOE et sa formation libéral-centriste. 
    Sans le soutien de Ciudadanos, le dirigeant socialiste Pedro 
Sanchez devrait conclure des pactes avec plusieurs partis 
nationalistes et indépendantistes du Pays basque et de Catalogne 
pour réunir, avec l'appoint de Podemos, la majorité absolue. 
Mais il pourrait alors se heurter à des résistances au sein même 
de son PSOE. 
    De son côté, Mariano Rajoy a annoncé vendredi qu'il 
renonçait pour le moment à tenter de former un gouvernement et 
d'obtenir la confiance du parlement. 
    Le roi Felipe VI doit ouvrir mercredi un nouveau cycle de 
consultations avec les chefs de parti. 
 
 (Angus Berwick et Blanca Rodríguez; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.