Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

EN DIRECT. Assemblée nationale : la motion de censure rejetée

Le Parisien19/02/2015 à 20:48

EN DIRECT. Assemblée nationale : la motion de censure rejetée

Sans surprise, la motion de censure contre le gouvernement a été rejetée. Alors qu'il fallait 289 voix, seulement 234 députés ont voté pour ce texte, déposé après que le Premier ministre a eu recours à l'article 49.3 de la Constitution. Avant le vote, l'Assemblée nationale a débattu ce jeudi pendant deux heures. Manuel Valls, qui a pris la parole en dernier, a promis de «continuer sans relâche à réformer» en dépit des fractures à gauche.

L'adoption de ce texte semblait irréaliste. En additionnant les voix des groupes favorables au texte, l'UMP, l'UDI, le Front de gauche et le FN, la motion était loin d'obtenir la nécessaire majorité absolue. En toute logique, elle a donc été rejetée, entraînant de facto l'adoption en première lecture de la loi Macron qui part désormais au Sénat.

>> NOTRE QUESTION DU JOUR. Les frondeurs doivent-ils quitter le PS ?

>> Suivez en direct les débats et le vote de la motion de censure.

19h40. NKM a trouvé le discours de Valls «pas bon».  La vice-présidente de l'UMP elle aussi épingle la prestation du Premier ministre. Son discours elle le juge «pas bon». «Parfois Manuel Valls a eu des discours inspirés, comme après les événements dramatiques du 7 janvier». Cette fois, «il n'y croyait pas lui-même et était hors sujet, car au lieu de parler de la loi Macron, il a fait une espèce de discours de politique générale pour battre le rappel dans sa propre majorité».

19h30. Jacob a trouvé «le Premier ministre sonné». «On le serait à moins, puisque sa majorité a explosé sous ses yeux. Il a prononcé un discours laborieux, pénible d'ailleurs à écouter pour sa majorité» fustige Christian Jacob, le chef de file des députés UMP, interrogé dans les couloirs de l'Assemblée. La motion de la droite visait à «prendre date en quelque sorte d'une étape du quinquennat, pour ne pas dire de la fin. Manuel Valls sort très affaibli, parce que la politique ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pichou59
    19 février19:22

    on s'en fou de ce cinéma - !!!!!! pendant ce temps, on oublie la réalité des problèmes ..... le "petit peuple" en a marre de ces débats stériles!!!!! droite et gauche nous enfument

    Signaler un abus

  • M8951316
    19 février18:03

    quiconque franchirait la ligne jaune serait banni du parti ...nous sommes bien en dictature !

    Signaler un abus

  • M2547374
    19 février17:46

    L' UMP est vraiment à coté de ses pompes : il reste 2 ans avant l" élection présidentielle, qu' est-ce qu' elle pense qu' elle pourrait faire dans ce court laps de temps (compte-tenu de l' état des finances) qui pourrait donner envie aux électeurs de voter pour la droite en 2017 ? C' est le meilleurs moyen de se prendre 10 ans de HOLLANDE. Au secours !

    Signaler un abus

  • malsie
    19 février16:42

    Clownesque !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.