Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

En Asie, des cinéastes revisitent le western hollywoodien

RelaxNews09/10/2013 à 12:26

AFP PHOTO/TED ALJIBE

(AFP) - Des cinéastes asiatiques fascinés par les westerns hollywoodiens reprennent des classiques du genre signés Sergio Leone ou Clint Eastwood pour créer des épopées de cowboys orientaux mâtinées d'arts martiaux et d'histoire locale.

Le festival international du cinéma de Busan (Corée du Sud) a projeté cette semaine les adaptations de "Impitoyable" de Clint Eastwood (1992), distribué sous le même nom, et de "Il était une fois dans l'Ouest" de Sergio Leone (1968), devenu "Il était une fois au Vietnam".

Réalisateur du premier film sus-cité, le Nippo-coréen Lee Sang-il a fait appel à Ken Watanabe, vu notamment dans "Inception", pour incarner le tueur à gages tenu dans l'original par Eastwood.

Transposer dans un Japon impérial de l'ère Meiji, la beauté ocre du grand Ouest américain, la rugosité des âmes et l'esthétique singulière des westerns à la sauce tomate pourrait sembler une gageure mais c'est au contraire ce qui fait la cohérence du projet, selon Lee.

"Le public et les cinéastes adorent ces films. Ils traitent de certaines notions (universelles), comme le bien et le mal chez l'Homme, et c'est ce qui m'a attiré dans ce film", explique-t-il.

Lee a situé l'action de son "Impitoyable" à peu près à l'époque campée dans les westerns hollywoodiens, à la fin du 19e siècle. "Ce sont des temps de grands bouleversements dans les deux pays", rappelle-t-il.

Le cinéaste se dit marqué par le travail d'Akira Kurosawa, dont les films ont largement inspiré les réalisateurs américains : "Le garde du corps" qui a donné "Pour une poignée de dollars", et "Les sept samouraïs" adapté en "Les sept mercenaires".

Au point que Kurasawa avait traîné Leone en justice...

"Ce film a eu une grande influence sur moi, pour la façon dont Kurosawa mêle action et drame épique", relève Lee. Cette fois, nul malentendu. Eastwood a donné son imprimatur.

"Il a dit qu'il a aimé ce que nous avions fait", a assuré Ken Watanebe. "À ses yeux, nous sommes parvenus à capturer l'esprit de l'original. C'est un western, mais à la japonaise".

Un sens de la lenteur

Auteur de "Il était une fois au Vietnam", le cinéaste américano-vietnamien Dustin Nguyen avoue une même passion pour les fins fusils du désert qui soufflent dans un harmonica quand ils ne tirent pas sur une cigarette de tabac noir.

Élevé aux États-Unis, Nguyen reconnaît qu'il ne fait rien de neuf sous le soleil cuisant du cinéma vacher. "Mais c'est nouveau pour le Vietnam", remarque-t-il.

Pour lui, le western sert avant tout à définir ce qu'est la nature virile d'un homme, "un vrai".

"Je voulais explorer cette question sans toutefois en faire un drame vu par cinq spectateurs" dans les salles obscures, dit-il.

"Il était une fois au Vietnam" tourne autour du thème recyclable à l'envi du cowboy solitaire, bon samaritain, qui vient en aide à des villageois assiégés par des bandits.

"J'ai toujours aimé l'idée de l'étranger qui arriver en ville. Il y a quelque chose de très romantique. Sergio Leone a rajouté aux westerns classiques une qualité envoûtante, un sens de la lenteur".

Et ses classiques, Ngyen les connaît sur le bout de la lentille, lui dont le film se referme sur l'ombre bienfaisante du héros chevauchant dans le crépuscule.

Il a néanmoins apporté une note locale en incluant des arts martiaux, symboles, dit-il, "des luttes que se livre l'humanité à elle-même".

Le festival de Busan s'achève samedi.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.