1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Emplois : des quotas d'immigrés pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre ?
Le Parisien10/10/2019 à 20:59

Emplois : des quotas d'immigrés pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre ?

« Je n'ai pas peur de réfléchir à l'idée de quotas » en matière « d'immigration professionnelle », lançait Édouard Philippe, lundi 7 octobre dans l'Hémicycle dans le cadre du débat sur l'immigration ouvert à l'Assemblée nationale. La phrase choc a fait sensation dans un hémicycle plus habitué à associer immigration au devoir d'asile plutôt qu'à la lutte contre la pénurie de main-d'œuvre.Selon l'exécutif, il s'agit de « flécher l'immigration professionnelle vers les secteurs où se situent nos besoins ». Ces quotas ne s'appliqueraient qu'à l'immigration économique, soit actuellement 33 500 titres de séjour tout au plus délivrés chaque année. Sachant que 150 000 emplois ne trouvent pas preneur actuellement faute de candidats, combien d'immigrés pourraient être accueillis à l'avenir ?Selon une source proche du dossier, des réunions avec les branches professionnelles se tiendront dans le mois qui vient. Le but est qu'elles débouchent sur des propositions et des objectifs chiffrés d'ici la fin de l'année. Certes un arrêté de 2008 prévoit déjà des autorisations automatiques de séjour pour les étrangers extracommunautaires dont les compétences correspondent à des emplois vacants, mais il faut, souligne Matignon, que la liste de ces « métiers en tension » soit actualisée tous les ans.Une aubaine ou une usine à gaz ?« Ces immigrés rendent un service incroyable au pays en acceptant d'occuper des postes dont les Français ne veulent pas », explique l'économiste Nicolas Bouzou. Selon lui, attirer des talents étrangers permet de répondre rapidement à la pénurie de main-d'œuvre dans certains secteurs, alors que la revalorisation de certains métiers nécessite beaucoup du temps.« Si une entreprise n'arrive pas à trouver un carrossier, elle peut être mise en difficulté alors qu'en acceptant d'embaucher un étranger, elle peut s'en sortir, retrouver de ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ppsoft
    11 octobre07:11

    Plus de monde, c'est aussi plus de pollution, de pression sur l'environnement, mais aussi plus de pression sur les logements. C'est la question des familles, leur regroupement, leur prise en charge (écoles, médecins, hopitaux, crèches, etc). C'est aussi des "difficultés" (on va dire ça comme ça) culturelles et religieuses, voire même linguistiques. Justifier ainsi l'immigration par le seul fait économique, c'est complètement inepte (pour rester poli).

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer