1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Emploi : «On peine à recruter, c'est terrible», affirme le PDG de Naval Group
Le Parisien15/02/2019 à 22:06

Emploi : «On peine à recruter, c'est terrible», affirme le PDG de Naval Group

Aux commandes de Naval Group (Ex-DCNS) depuis 2014, Hervé Guillou, 63 ans, vient de remporter le « contrat du siècle » pour la vente de 12 sous-marins à l'Australie. Montant du contrat : 31 milliards d'euros (Mds €), dont 8 Mds € pour les caisses du groupe public, gagné au nez et à la barbe de l'Allemagne.Vous venez de remporter le « contrat du siècle ». Mais certains déplorent le peu d'impact de ce contrat sur l'emploi en France ?HERVÉ GUILLOU. Ils ont tort, car les retombées existent déjà avec cinquante familles australiennes installées à Cherbourg et 350 personnes de nos équipes à temps plein sur ce projet. Tous nos sous-traitants et l'écosystème français de l'industrie navale vont en profiter. Les sous-marins sont construits en Australie, certes, mais dans 5 ans, il y aura à peu près 750 équivalents temps plein occupés par ce programme en France.Ce contrat a-t-il changé l'image de votre secteur ?Oui, c'est une histoire folle ! Depuis l'annonce de ce contrat en 2016, toute l'industrie navale et ses 400 métiers sont passés de la rubrique sociale des journaux à celle de l'économie et de la technologie, balayant 40 ans de crises. Cela nous permet d'attirer des talents mais il y a encore du chemin à parcourir... Combien croient encore que chez nous c'est Zola ?Vous rencontrez donc des problèmes d'attractivité ?Détrompez-vous ! Naval Group est même capable de concurrencer Google. En 2017, nous avons reçu le prix de la société la plus attractive de France. Et cette année, nous allons recruter 1500 personnes dans le monde.Et de recrutements ?Certains profils nous posent problème. Particulièrement les « geeks », ces experts en Intelligence Artificielle, en cybersécurité, data-scientists (NDLR : analyse de données), etc. allergiques aux règles de fonctionnement des grands groupes. Mais on peine surtout à recruter des ouvriers et des techniciens. C'est terrible car nous offrons des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jhbhth
    16 février09:10

    J'ai fait refaire une toiture en 2012 en Meuse, un des couvreurs avait une qualification de soudeur mais ne trouvait pas de boulot autre que de l'interim. Je lui ai dit que Manitou cherchait des soudeurs en Vendée. Il a répondu que les logements étaient trop chers

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer