1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Emploi, cadre de vie, écologie... la revanche des villes moyennes
Le Parisien17/01/2020 à 16:25

Emploi, cadre de vie, écologie... la revanche des villes moyennes

On les disait au tapis, assommées par la désindustrialisation, la fermeture des services publics et le déclin du commerce de proximité. Ringardisées par les métropoles, moins authentiques que les communes rurales, les villes moyennes - qui comptent de 20 000 à 200 000 habitants et où vivent près d'un quart des Français - tiennent aujourd'hui leur revanche.En novembre 2019, Besançon (Doubs) est arrivé en tête du baromètre Jobijoba-Meilleurtaux.com des villes les plus attractives en termes d'emploi et de pouvoir d'achat immobilier. En deuxième position, Orléans (Loiret) offre un marché de l'emploi très dynamique, avec 14,4 offres de CDI pour 100 habitants. Dans ce palmarès, des cités modestes comme Tours (Indre-et-Loire, classée 11e) et Dijon (Côte-d'Or, 12e) côtoient des géantes comme Lyon (6e) ou Toulouse (16e). Plus à l'ouest, Angers (Maine-et-Loire), qui occupe depuis deux ans la première place du classement de L'Express des villes où il fait bon vivre, a été désignée en octobre championne de France pour investir dans l'immobilier locatif par Seloger.com.Désormais, ce n'est donc plus la taille qui compte. Effrayés par les embouteillages des métropoles et les prix exorbitants du mètre carré, nos compatriotes mettent en avant la qualité de vie. Selon le baromètre 2019 de l'association Villes de France, 43 % des Français préféreraient habiter dans une ville moyenne (contre 35 % dans une commune rurale et 22 % dans une grande ville). Orléans (Loiret) offre un marché de l'emploi très dynamique (14,4 offres de CDI pour 100 habitants)./REA/Berti Hanna « Nous sommes enfin reconnus comme des territoires d'avenir ! s'enthousiasme Caroline Cayeux, maire divers droite de Beauvais (Oise) et présidente de cette structure qui regroupe 300 collectivités. Nos communes offrent de nombreux services - lycées, universités, hôpitaux, théâtres, médiathèques - dans un environnement à taille ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer