1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Emmanuel Macron réclame à l'Iran de libérer «sans délai» deux chercheurs français
Le Parisien10/12/2019 à 23:28

Emmanuel Macron réclame à l'Iran de libérer «sans délai» deux chercheurs français

Emmanuel Macron a réclamé dans un tweet ce mardi soir la libération « sans délai » de deux chercheurs français détenus en Iran depuis juin, une situation « intolérable » selon le chef de l'Etat.« En cette Journée internationale des droits de l'Homme, je pense à Fariba Adelkhah et Roland Marchal, nos compatriotes détenus en Iran, et à leurs familles. Leur emprisonnement est intolérable. Ils doivent être libérés sans délai. Je l'ai dit au Président Rohani, je le répète ici », a tweeté le chef de l'Etat. En cette Journée internationale des droits de l'Homme, je pense à Fariba Adelkhah et Roland Marchal, nos compatriotes détenus en Iran, et à leurs familles. Leur emprisonnement est intolérable. Ils doivent être libérés sans délai. Je l'ai dit au Président Rohani, je le répète ici.-- Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) December 10, 2019 Depuis juin, Téhéran détient l'anthropologue franco-iranienne Fariba Adelkhah, spécialiste du chiisme et directrice de recherche au Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po à Paris, ainsi que le spécialiste de la Corne de l'Afrique Roland Marchal et chercheur au même institut. La première est accusée d'espionnage et le second de « collusion contre la sécurité nationale ».Plusieurs demandes de libération Paris a réclamé plusieurs fois à Téhéran, en vain, la libération des deux chercheurs. Jugeant une telle accusation « grotesque », des confrères des deux chercheurs ont appelé en octobre la France à suspendre toute coopération scientifique et universitaire avec l'Iran en signe de protestation.La déclaration d'Emmanuel Macron intervient au moment où il reçoit à dîner à l'Elysée ministres et dirigeants de la majorité pour s'accorder une dernière fois sur la réforme des retraites que son Premier ministre Edouard Philippe doit présenter en détail mercredi à midi.L'exécutif espère calmer un mouvement de grève ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer