1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Elon Musk exhibe un prototype de sa prochaine fusée, avec une peau en acier
AFP11/01/2019 à 17:03

Elon Musk, le 22 juillet 2018 à Hawthorne, en Californie ( AFP / Robyn Beck )

Un prototype de la prochaine fusée de SpaceX, "Starship", attend son premier test au Texas. Le patron de la compagnie spatiale Elon Musk a publié jeudi une photo de l'engin, dont la coque en acier n'est pas peinte et rappelle l'esthétique des premières fusées.

Elon Musk avait déjà annoncé que Starship ne serait finalement pas en fibres de carbone, un matériau plus léger mais finalement moins résistant que l'acier selon lui aux températures extrêmes, froides et chaudes auxquelles la fusée sera soumise pour s'arracher à la Terre et voyager dans l'espace.

Starship n'aura donc pas l'apparence habituelle des fusées, peintes en blanc dans le cas de SpaceX. "La peau sera trop chaude pour de la peinture. Finition acier miroir. Réflectivité maximum", avait-il expliqué sur Twitter.

"Starship ressemblera à de l'argent liquide", a-t-il aussi écrit, parmi des dizaines de tweets sur le nouvel engin depuis novembre dernier.

Le prototype assemblé au Texas, à Boca Chica Village, sur la côte du Golfe du Mexique, a un diamètre de neuf mètres, comme le futur vaisseau, mais est plus petit.

Le test a été annoncé pour mars ou avril: la fusée décollera jusqu'à une altitude de quelques kilomètres avant, si tout va bien, de se reposer.

Un prototype pour un vol orbital est promis pour juin. Pour cela, un booster ou premier étage, baptisé "Super Heavy", propulsera Starship. La poussée nécessaire pour s'arracher à la gravité terrestre requiert ce premier étage.

Cette nouvelle fusée (composée de Starship et de Super Heavy) est appelée à devenir à terme le gros et seul lanceur de SpaceX, et emmènera un jour des astronautes autour de la Lune, voire de Mars, selon les projets d'Elon Musk. Aujourd'hui, la société utilise et réutilise ses fusées Falcon 9.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    11 janvier17:52

    voila une info polluante, quel est l'intérêt de savoir comment est le prototype de cette fusée,d'une américaine et de deux d'un privé ????

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer