1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Elèves handicapés : les demandes des familles mieux prises en compte
Le Parisien11/06/2019 à 12:50

Elèves handicapés : les demandes des familles mieux prises en compte

Les familles d'élèves handicapés seront mieux accompagnées à la rentrée prochaine. Le gouvernement s'engage ce mardi à mieux reconnaître le métier d'accompagnant et à mettre en place une cellule dédiée au suivi des dossiers.A la rentrée 2018, plus de 340 000 enfants handicapés étaient scolarisés en milieu ordinaire et près de la moitié disposaient d'un accompagnement humain.La même rentrée pour tous. «Nous devons offrir à chaque enfant en situation de handicap une rentrée similaire à celle de tous les autres enfants», affirment Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education, et Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapée. Le gouvernement insiste notamment sur «une simplification des démarches pour les familles». Il promet la mise en place d'une cellule de réponse à la prise en charge de leur dossier sous 24 heures, de juin à octobre, dans chaque département.Un entretien et des enseignants mieux formés. Le gouvernement annonce «l'organisation d'un entretien d'accueil avec la famille, l'enseignant et l'accompagnant dans le mois qui suit la rentrée scolaire». D'autres mesures doivent permettre à l'école d'être «pleinement inclusive», selon le gouvernement : les enseignants seront mieux formés au handicap grâce à une hausse de la formation continue. Mais il ne mentionne pas de changement dans leur formation initiale.Recrutements d'accompagnants. Le métier d'accompagnant sera par ailleurs «reconnu». Lors de l'examen du projet de loi pour une «école de la confiance» en février, l'Assemblée nationale a notamment voté le recrutement des AESH (Accompagnants des élèves en situation de handicap) en CDD de trois ans, renouvelable une fois, avec un CDI à la clé au bout de six ans.Dans une interview à «Ouest-France», Jean-Michel Blanquer explique d'une formule l'objectif : «Avant, tu devais attendre un AESH pour aller à l'école ; maintenant, tu vas à l'école, un AESH ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer