Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Elections sénatoriales au Japon, "super majorité" en jeu pour Abe

Reuters10/07/2016 à 06:15
    par Linda Sieg 
    TOKYO, 10 juillet (Reuters) - La coalition du Premier 
ministre japonais Shinzo Abe devrait remporter les élections 
sénatoriales qui se déroulent dimanche au Japon, malgré les 
doutes suscités par sa politique économique et son projet de 
révision de la Constitution. 
    Les 242 sièges de la Chambre des conseillers sont 
renouvelables par moitié tous les trois ans. Une large victoire 
permettrait au Premier ministre Shinzo Abe d'obtenir la 
"super-majorité" nécessaire pour amender pour la première fois 
la Constitution pacifiste du pays.  
    La coalition entre le Parti libéral-démocrate (PLD) et le 
Komeito dispose de la majorité absolue à la chambre haute, avec 
136 sièges, et il lui suffira de gagner 46 des 121 sièges en jeu 
pour conserver cette majorité. 
    Mais le Premier ministre a dit espérer voir sa coalition 
remporter plus de la moitié des sièges en jeu à la Chambre des 
conseillers (soit 61 sièges), score qui constituerait un 
plébiscite de sa politique économique. 
    Shinzo Abe a annoncé au début du mois le report de deux ans 
et demi, à octobre 2019, de l'augmentation de la TVA, une 
décision qui relègue au second plan l'assainissement des 
finances publiques face à la faiblesse de la reprise économique. 
  
   La coalition PLD-Komeito pourrait toutefois faire mieux que 
ces 61 sièges, montrent les derniers sondages. 
     
    CHANGER LA CONSTITUTION PACIFISTE 
    L'obtention d'une majorité des deux tiers au Sénat ouvrirait 
la voie à une révision de la Constitution rédigée par les 
Américains après la guerre et encore jamais modifiée. 
    Amender la Constitution nécessite l'aval des deux tiers des 
deux chambres de la Diète (Parlement). A la chambre basse, la 
coalition au pouvoir peut déjà s'appuyer sur une 
"super-majorité" des deux tiers. 
    Pour les conservateurs, la Constitution est le symbole 
humiliant de la défaite japonaise lors de la Seconde Guerre 
mondiale. Ses défenseurs y voient au contraire la source de la 
paix et de la prospérité d'après-guerre. 
    L'opposition démocrate s'est alliée à de petits partis, et 
notamment le parti communiste japonais pour tenter d'empêcher 
les partisans du changement constitutionnel de l'emporter. 
    En outre, le parti d'Abe pourrait élargir son assise au 
Sénat s'il remportait à lui seul au moins 57 sièges, seuil qui 
lui permettrait de se passer du soutien du parti Komeito. Le 
parti n'est pas parvenu seul à une majorité depuis 1989. 
    La coalition au pouvoir a largement gagné les trois 
dernières élections parlementaires en nombre de sièges, mais les 
experts estiment que la participation, très basse, reflète un 
sentiment d'absence de choix parmi les électeurs. 
    Les prochaines élections législatives au Japon ne sont pas 
prévues avant 2018. 
    Un remaniement ministériel est attendu après les élections. 
Le ministre de la Justice, Mitsuhide Iwaki, paraît menacé, comme 
le ministre chargé de l'archipel D'Okinawa. 
    Les spéculations vont bon train quant au remplacement 
éventuel du ministre des Finances Taro Aso, qui est âgé de 75 
ans. 
 
 (Avec Kiyoshi Takenaka; Julie Carriat pour le service français, 
édité par Danielle Rouquié) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.