Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Elections départementales : les ténors en chœur contre le Front national

Le Parisien05/03/2015 à 09:47

Elections départementales : les ténors en chœur contre le Front national

A moins de trois semaines des élections départementales des 22 et 29 mars, les poids lourds de la vie politique entrent en scène. Objectif : nationaliser et politiser une campagne qui a bien du mal, pour l'heure, à susciter l'intérêt des Français et mobiliser leurs troupes, notamment contre Marine Le Pen.

A gauche, qui a le plus à perdre, puisqu'elle détient une soixantaine de conseils généraux actuellement, c'est le branle-bas de combat. Lors de sa rencontre avec huit lecteurs de notre journal à l'Elysée lundi, François Hollande est clairement monté en première ligne en appelant à « arracher les électeurs au FN », un parti qui, dit-il, « est tout sauf le parti de la République ». Le chef de l'Etat s'est immédiatement attiré les foudres de Le Pen. « Quand on est président de la République, on doit arracher les Français à la misère, au chômage, à l'insécurité [...] et on ne doit pas être un chef de parti », a dénoncé la présidente du FN sur iTélé.

Il n'empêche : c'est bien l'extrême droite qui est agitée tel un épouvantail pour tenter de mobiliser la gauche dès le premier tour. Manuel Valls, lui aussi, se place aux avant-postes pour, affirme-t-il, « cibler le FN et le danger qu'il représente ». Essonne, Oise, Côtes-d'Armor, Drôme et Ardèche... et ce jeudi soir la Haute-Vienne avec le patron du PS, Jean Christophe Cambadélis, à ses côtés : le Premier ministre a prévu une quinzaine de meetings d'ici au 22 mars. Avec un exemple en tête : l'élection législative partielle du 8 février dans le Doubs, qui a vu la victoire in extremis du socialiste Frédéric Barbier. « Il est parti en outsider pour finalement gagner en défendant la politique du gouvernement », note l'entourage de Valls qui, lui-même, s'était investi.

« Sarkozy veut être associé au succès »

A droite, les ténors aussi s'y mettent. Le président de l'UMP s'implique dans cette campagne, sa première au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.