Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Election avancée de deux mois en Grèce, Dimas candidat du pouvoir

Reuters09/12/2014 à 17:07

* Stavros Dimas candidat de la coalition gouvernementale * Syriza se félicite de l'avancement de la date du scrutin (Avec réactions des petits partis, plongeon de la Bourse) par Renee Maltezou et Lefteris Papadimas ATHENES, 9 décembre (Reuters) - Le gouvernement grec a nommé mardi l'ancien commissaire européen Stavros Dimas comme candidat à la présidentielle pour le scrutin à quitte ou double du 17 décembre qui pourrait déboucher sur des législatives anticipées et fait plonger la Bourse d'Athènes. La décision du gouvernement d'avancer de deux mois la date de l'élection du chef de l'Etat par le parlement laisse penser que le Premier ministre conservateur Antonis Samaras croit davantage en la possibilité de rallier suffisamment de députés derrière un candidat, déclarent certains analystes. Deux petites formations, le parti de la Gauche démocratique et le parti des Grecs indépendants (droite), ont d'ores et déjà prévenu qu'elles ne voteraient pas en faveur du candidat nommé par le gouvernement. La Gauche démocratique a cependant fait savoir qu'elle discuterait à nouveau de la question mercredi. Les députés procéderont à l'élection à partir du 17 décembre et non pas le 15 février comme initialement prévu. Pour être élu, un candidat doit rallier les suffrages d'au moins 180 des 300 élus de la Vouli, le parlement monocaméral grec. Or le gouvernement de coalition grec ne peut en l'état compter que sur 155 députés et la loi électorale grec stipule que le parlement doit être dissous et que de nouvelles élections législatives doivent être organisées si les députés se retrouvent dans l'incapacité d'élire le président. "Lorsque l'actuel parlement élira le président à la fin du mois, les nuages se dissiperont et le pays sera prêt à entrer officiellement dans l'ère de l'après plan de renflouement", a dit Antonis Samaras dans une allocution télévisée. SYRIZA EN TÊTE DES SONDAGES Le chef du gouvernement a dit voir en Stavros Dimas un homme "pour qui les Grecs ont de l'estime et qui jouit aussi du respect de la communauté internationale". Avocat de 73 ans, Stavros Dimas, qui s'est fait élire député pour la première fois en 1977, est une figure de la Nouvelle démocratie (ND), le parti conservateur d'Antonis Samaras, dont il est vice-président depuis 2010. Commissaire européen à l'Environnement de 2004 à 2009, il a détenu plusieurs portefeuilles, dont celui de ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de techniciens au pouvoir à l'apogée de la crise grecque en 2011-2012. Les sondages donnent actuellement le parti Syriza, ancré à gauche, en tête des intentions de vote en cas de législatives anticipées. Le parti d'Alexis Tsipras a salué la décision d'avancer la date de la présidentielle, estimant que cela ouvrira la voie à des législatives dont, selon lui, le pays a grandement besoin. Cette incertitude politique a provoqué un vif regain de tension sur les marchés financiers: l'indice de la Bourse d'Athènes .ATG a perdu jusqu'à 11% et pourrait enregistrer sa plus forte chute en une journée depuis le 26 novembre 1987. Le rendement des obligations d'Etat grecques à 10 ans remontait vers 14h30 GMT de plus de 60 points de base à 7,96% GR10YT=RR . Antonis Samaras joue actuellement sa survie politique sur une sortie prochaine de la Grèce du plan de renflouement du FMI et de l'Union européenne. Il souhaitait initialement libérer son pays du plan avant fin décembre mais lundi soir, les ministres des Finances de la zone euro ont conclu un accord sur une prorogation de deux mois de ce plan d'aide de 240 milliards d'euros en vigueur depuis 2010. Cette prolongation semblait inévitable en l'absence d'accord entre Athènes et la "troïka" sur les conditions permettant le versement d'une dernière enveloppe de 1,8 milliard d'euros et la mise à disposition d'une ligne de crédit de précaution pour accompagner le retour de la Grèce sur les marchés. ID:nL6N0TS3VE (Eric Faye et Jean-Stéphane Brosse pour le service français; édité par Marc Angrand et Henri-Pierre André)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.