Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Egypte-Le guide des Frères à nouveau condamné à mort

Reuters12/04/2015 à 05:25

* Quatorze condamnations à mort dans un procès de masse * La perpétuité pour un Egyptien ayant la nationalité américaine * Les condamnations peuvent être contestées (Actualisé avec réaction américaine) par Mahmoud Mourad LE CAIRE, 11 avril (Reuters) - Mohamed Badie, guide suprême des Frères musulmans, et 13 autres membres de la confrérie ont été condamnés à mort samedi en Egypte pour incitation au chaos et à la violence, a annoncé un juge lors d'une audience retransmise à la télévision. Les condamnés figurent parmi les milliers de personnes qui ont été arrêtées après l'éviction de Mohamed Morsi, premier président égyptien démocratiquement élu et membre des Frères, déposé par l'armée en juillet 2013. Mohamed Badie peut faire appel de sa condamnation devant la plus haute juridiction civile, une procédure qui pourrait prendre plusieurs années. Mohamed Soltan, qui possède les nationalités égyptienne et américaine, a quant à lui été condamné à la prison à vie pour soutien à la confrérie et diffusion de fausses informations. Il s'agit du fils du prédicateur Salah Soltan, qui figure parmi les condamnés à mort. La Maison blanche a exprimé son indignation et réclamé sa libération immédiate, affirmant que Washington continuerait à le soutenir "jusqu'à ce qu'il puisse rentrer en toute sécurité aux Etats-Unis". Au total, 51 personnes ont été condamnées samedi à la peine capitale ou à la réclusion à perpétuité pour association de malfaiteurs ou atteinte à la sûreté de l'Etat. Mohamed Badie avait déjà été condamné à mort en avril 2014 et s'est vu infliger plusieurs peines de réclusion à perpétuité depuis le renversement de Mohamed Morsi. Le président Abdel Fatah al Sissi, qui était alors à la tête de l'armée, estime que les Frères sont une menace majeure pour l'Egypte. La confrérie rétorque qu'elle milite pacifiquement et qu'elle n'a rien à voir avec les violences qui ont éclaté après la destitution de Mohamed Morsi. AMAIGRI, COUCHÉ SUR UN BRANCARD Selon les organisations de défense de droits de l'homme, tout signe de dissension est désormais réprimé en Egypte. L'adjoint de Mohamed Badie, Khaïrat el Chater, a été condamné à la réclusion à perpétuité. Aucun des accusés n'était présent à l'audience. Un des avocats de la défense, Mohamed Abdel Maougod, a estimé que les juges n'avaient pas fait de différence entre les accusés. "Ils ont tous été mis dans le même panier", a-t-il dit à la presse. La famille Soltan entend contester la décision du tribunal, a déclaré Sara Mohamed, une proche de la famille. "Ce procès est une farce de première classe. (...) Aucun des accusés n'était présent", a-t-elle déclaré à Reuters au téléphone. Mohamed Soltan, 27 ans, a été arrêté en août 2013. Il observe une grève de la faim. "Il mérite sa peine pour l'argent et les instructions des Frères musulmans retrouvés en sa possession et pour avoir répandu le chaos et l'horreur dans la société", a déclaré à la presse le juge Mohamed Nagi Chehata, qui présidait l'audience. Selon un site internet qui appelle à la libération de Mohamed Soltan, celui-ci n'est pas membre des Frères musulmans. Il y a est décrit comme un militant de la paix ayant étudié aux Etats-Unis et travaillant pour des associations caritatives. Le site publie des photos de lui en prison, très amaigri, couché sur un brancard. L'affaire jugée samedi a été décrite dans la presse égyptienne comme "La salle des opérations de Rabaa", en référence à un sit-in de protestation contre le renversement de Mohamed Morsi, place Rabaa au Caire en 2013, qui s'était terminé par la mort de centaines de manifestants après la décision des forces de l'ordre de nettoyer les lieux par la force. (Avec Ahmed Tolba; Jean-Stéphane Brosse, Danielle Rouquié et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.