Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Égalité salariale : les États désunis d'Amérique
So Foot05/05/2020 à 06:00

Égalité salariale : les États désunis d'Amérique

L'équipe féminine américaine, qui avait porté plainte contre la Fédération américaine de football, vient d'être déboutée par la justice dans sa quête d'égalité salariale avec la sélection masculine. Un jugement provisoire, en attendant le vrai procès, qui pourrait amener à penser que la team USA, pourtant double championne du monde en titre, aurait moins de valeur marchande que son équivalente masculine. Sauf que tout cela n'a rien à voir avec l'argent engendré par les deux sélections ou leurs niveaux de jeu respectifs, mais avec les conventions collectives de travail qui régissent les rémunérations des deux équipes. Voilà qui vaut la peine de décrypter un schmilblick contractuel qui n'a pas fini de diviser l'Amérique.

Dans un monde idéal, internet aurait été une invention sans imperfection. Une bibliothèque d'Alexandrie supermassive. Un lieu où le genre humain peut dialoguer, apprendre et communier dans la fraternité. Ça, c'est pour le principe. Dans les faits, le temple du savoir et de l'échange se mue bien souvent en bourbier conflictuel. Une illustration récente du phénomène ? L'équipe féminine américaine vient à peine d'être déboutée par la justice dans sa quête d'égalité salariale avec l'équipe masculine que les réseaux sociaux s'emballent, ranimant le débat usité entre les détracteurs du foot féminin et ses défenseurs. Sauf que le niveau de jeu et le spectacle proposé n'ont rien à voir, ni à faire, avec cette histoire-là.

Moneyball


Un préambule pour débuter. Oui les Américaines, championnes du monde en 2019, ont bien perdu un match amical face aux U15 du FC Dallas en 2017. Parce que le foot féminin, au-delà de son déficit physique, a encore un retard technique important sur sa contrepartie masculine, que seules des décennies de pratique pourront éventuellement combler. Oui, les joueuses de la team USA, qui se disent moins bien rémunérées que l'équipe masculine, ont aussi porté plainte devant la justice contre la Fédération américaine de football (USSF), pour que cette dernière applique l'égalité salariale. Non parce qu'elles s'estiment supérieures à leur homologues mâles. Mais bien car les écarts de recettes engendrées par les équipes masculines et féminines, qui justifient les différences de rémunérations hommes-femmes dans la logique de marché du football professionnel, Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer