1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"Effrayez sans terroriser" : les conseils de la police pour Halloween
Le Point31/10/2017 à 17:09

Des échauffourées ont lieu tous les ans le soir de Halloween.  (crédit : Yann Avril)

Alors qu'Emmanuel Macron vient d'acter lundi la fin de l'état d'urgence installé il y a deux ans, aujourd'hui remplacé par une loi antiterroriste, la police nationale a tenu à rappeler quelques consignes de sécurité pour les célébrations de Halloween. Sur son site internet, elle s'adresse d'abord aux parents qui laisseront leurs enfants sonner aux portes ce soir pour tenter de récolter des bonbons. La police rappelle qu'ils doivent être accompagnés par un adulte et ne pas rentrer chez un inconnu ou dans son véhicule. Enfin ils doivent être habillés avec un déguisement visible le soir, notamment des automobilistes.

Pour les adultes, c'est surtout sur la problématique du déguisement que les autorités invitent les fêtards à réfléchir en les incitant à éviter tout malentendu qui pourrait terroriser et entraîner l'intervention de la police : « pas d'armes factices, objets dangereux ou pétards », conseillent les autorités. Le costume de « djihadiste » est donc notamment à proscrire.

Sur le blog Ton Petit Look, la féministe Maude Bergeron évoque d'ailleurs la question des costumes « oppressifs » à éviter le soir de Halloween. Parmi eux, les personnages historiques « problématiques », comme Adolf Hitler par exemple, tout ce qui est associé au terrorisme, les symboles religieux, les « blackface, brownface, yellowface » (fait de...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3435004
    31 octobre17:36

    Allez ouvrir votre porte à la nuit tombé à des inconnus qui frappent à votre porte ? Dans une zone de non droit, un quartier sensible ou un territoire perdu vous adorerez !

    Signaler un abus

  • M3435004
    31 octobre17:30

    Halloween ? ça n'a rien à faire en France. C'est très bien pour les Américains.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer