Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Edward Snowden souhaite que Macron lui accorde l'asile en France
Reuters15/09/2019 à 11:37

EDWARD SNOWDEN SOUHAITE QUE MACRON LUI ACCORDE L'ASILE EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Le lanceur d'alerte Edward Snowden, réfugié en Russie après avoir dénoncé le système de surveillance massive des services secrets américains en 2013, "aimerait beaucoup" qu'Emmanuel Macron lui accorde le droit d'asile, déclare-t-il dans une interview à France Inter, dont des extraits ont été diffusés samedi.

"Le plus triste dans toute cette histoire, c'est que le seul endroit où un lanceur d'alerte américain a la possibilité de parler, ce n'est pas en Europe mais c'est ici (en Russie)", dit-il dans cette interview qui sera diffusée intégralement lundi.

Il explique avoir demandé vainement l'asile en France dès 2013, sous la présidence de François Hollande. "Evidemment j'aimerais beaucoup que M. Macron m'accorde le droit d'asile", poursuit-il.

"Ce n'est pas seulement la France qui est en question, c'est le système dans lequel on vit. Protéger les lanceurs d'alerte, ce n'est pas un acte hostile. Accueillir quelqu'un comme moi, ce n'est pas une attaque contre les Etats-Unis", ajoute-t-il.

L'ancien employé de l'Agence américaine de la sécurité nationale (NSA), qui vit en Russie depuis 2013, publiera ses mémoires la semaine prochaine dans une vingtaine de pays, dont les Etats-Unis et la France.

(Caroline Pailliez, édité par Henri-Pierre André.)

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • cavalair
    15 septembre17:43

    Il vient en France il sera envoyé directement aux USA, car il y a des accords juridiques.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer