1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Éducation : l'enseignement privé discriminant, selon le CNRS

Le Point15/01/2014 à 07:14

Photo d'illustration.

Il vaut mieux porter un nom à consonance française pour s'inscrire dans un établissement privé en France. Une étude menée entre mars et juin 2011 sur l'accès à l'entrée des établissements scolaires privés par trois chercheurs du CNRS montre en effet qu'il existe bien une discrimination dans ces écoles. Pour arriver à cette conclusion, les économistes ont utilisé la méthode du "testing" en envoyant des demandes avec des identités fictives.

Ils assurent dans l'étude menée auprès de 4 269 établissements que, "dans 18 % des cas, les établissements privés discriminent le père issu de l'immigration", précisant que "le patronyme signalant une origine maghrébine obtient une réponse moins favorable à 18 % de ses demandes". Les chercheurs révèlent également que 45 % des courriels venant de Franco-Français ont reçu une réponse alors que cela n'arrive que pour 32,5 % des Maghrébins.

"Respecter le principe de non-discrimination"

Une révélation qui choque d'autant plus que l'enseignement privé est sommé de "respecter le principe de non-discrimination" en contrepartie de l'argent versé par l'État et les collectivités territoriales chaque année.

Si l'institution souhaite s'ouvrir davantage, ce n'est pas toujours le cas des établissements qui se retrouvent souvent face à un dilemme. En acceptant plus d'élèves issus de la diversité, les établissements peuvent faire fuir certaines familles qui inscrivent leurs enfants dans le privé,...

Lire la suite sur Le Point.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • LeRaleur
    15 janvier10:40

    Et en plus le privé ne prend que les meilleurs tellement il y a de la demande. La demande est telle que le privé peut se permettre de prendre que le gratin. Dans le privé se retrouvent tous les meilleurs qui feront la France de demain et qui payeront des impôts. Et dans le public se retrouvent ceux qui vivront de l'assistance de l'État.

    Signaler un abus

  • fbordach
    15 janvier07:02

    Et alors, tant mieux, c'est d'ailleurs pour cela qu'il est prive!

    Signaler un abus

  • papy988
    15 janvier06:15

    Et alors, tant mieux,ont paye ces écoles aussi pour ça!

    Signaler un abus

  • M5441845
    15 janvier01:52

    Essayez de vous écrire dans une école coranique si vous n'êtes pas musulman...voire simplement si vous êtes une fille..

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer