Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Education : Jean-Michel Blanquer veut une dictée quotidienne à l'école

Le Parisien 05/12/2017 à 17:20

Education : Jean-Michel Blanquer veut une dictée quotidienne à l'école

Les écoliers français bonnet d'âne en lecture ? Les résultats de la dernière étude internationale publiée ce mardi matin ont vivement fait réagir le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, les qualifiant de « très insatisfaisants » et d'« indignes de notre pays ».

L'enquête Pirls (Progress in International Reading Literacy Study, Programme international de recherche en lecture scolaire), réalisée tous les cinq ans, classe l'Hexagone dans le peloton de queue en Europe et 34e sur les 50 pays passés au crible. Pire, la France est la seule --avec les Pays-Bas-- à régresser depuis 2001. Avec un score de 511 points, elle se maintient cependant au-dessus de la barre des 500 points, la moyenne des participants, fixée en 2001.

LIRE AUSSI

> Pourquoi les enfants ne savent plus lire ?

« Notre pays a été parmi les tout premiers en Europe, il va le redevenir», a assuré Jean-Michel Blanquer, lors d'une conférence de presse organisée dans la foulée de la publication de l'étude Pirls, qui a testé le niveau 320 000 enfants de 9 et 10 ans.

Affichant son volontarisme, le ministre a rappelé les mesures déjà engagées pour redresser la barre. Première d'entre elles, le dédoublement des CP et CE1 dans les quartiers les plus défavorisés, dont bénéficient déjà depuis septembre 2200 classes du réseau d'éducation prioritaire renforcée (REP+). La mesure va s'étendre à la rentrée prochaine et sera effective dans tous les CP et CE1 du réseau d'éducation prioritaire en 2019. Objectif : des classes avec 12 élèves maximum.

Sur les traces de Najat Vallaud-Belkacem

Jean-Michel Blanquer souhaite aussi instaurer une dictée quotidienne. Un engagement qu'avait déjà pris en 2015 son prédécesseur, la socialiste Najat Vallaud-Belkacem mais qui s'est heurté aux syndicats d'enseignants, très attachés au principe de liberté pédagogique. Cette mesure « doit devenir une réalité dans nos ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.