Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Edouard Philippe de retour au Havre "peut-être beaucoup plus tôt" que mai 2022
Reuters16/06/2020 à 08:11

EDOUARD PHILIPPE DE RETOUR AU HAVRE "PEUT-ÊTRE BEAUCOUP PLUS TÔT" QUE MAI 2022

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe, candidat à la mairie du Havre (Seine-Maritime), laisse entendre mardi dans une interview au quotidien Paris-Normandie qu'il pourrait quitter Matignon "peut-être beaucoup plus tôt" qu'au terme du quinquennat d'Emmanuel Macron.

"S'il pense, après l'élection municipale, que je dois continuer ma mission à Matignon, j'assumerai mes responsabilités (...) S'il pense que quelqu'un d'autre est plus utile, je respecterai son choix en toute loyauté", dit-il dans cette interview.

"Donc, je vous le dis: si les électeurs me font confiance, je serai de retour au Havre. Au plus tard en mai 2022, mais peut-être beaucoup plus tôt", ajoute-t-il.

Elu maire du Havre dès le premier tour en 2014 mais crédité d'un peu moins de 44% des suffrages le 15 mars dernier, Edouard Philippe a été mis cette année en ballottage serré par le candidat communiste Jean-Paul Lecoq (36%).

Un sondage Ifop-Fiducial pour le quotidien Paris-Normandie et Sud Radio diffusé la semaine dernière donne le Premier ministre vainqueur du second tour de l'élection municipale le 28 juin prochain.

(Henri-Pierre André, édité par Nicolas Delame)

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • n.jublin
    16 juin09:49

    Sauf qu'aujourd'hui, tous les passagers s'imaginent à la barre et entravent les choix de ce capitaine...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer