1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Edouard Philippe annonce les grandes lignes de son projet de loi de finance 2019

Le Monde26/08/2018 à 01:34

Le premier ministre Edouard Philippe le 3 août à l'Elysée.

Le premier ministre compte réformer les allocations, le chômage, les retraites, et supprimer 4 500 postes dans la fonction publique.

Cotisations sur les heures supplémentaires, allocations familiales et retraites, assurance chômage, arrêts maladies et emplois dans la fonction publique, le premier ministre annonce la ligne qu'il compte défendre dans le projet de loi de finances 2019 dans une interview au Journal du Dimanche du 26 août.

Heures supplémentaires, allocations et retraite Les salariés ne paieront plus de cotisations sur leurs heures supplémentaires dès septembre 2019, mais les APL, les allocations familiales et les retraites augmenteront moins vite que l'inflation d'ici à 2020, a annoncé Edouard Philippe. « Dès le 1er septembre 2019, les cotisations salariales sur les heures supplémentaires seront supprimées pour tous les salariés, dans le privé comme dans le public », a déclaré le premier ministre. Selon lui, « cela représentera en moyenne plus de 200 euros supplémentaires par an » pour « une personne payée au Smic » et la mesure coûtera « 2 milliards » d'euros.

En parallèle, trois prestations sociales - « l'aide personnalisée au logement, les allocations familiales, les pensions de retraite » - « progresseront de façon plus modérée, de 0,3 % par an en 2019 et en 2020  ». C'est nettement moins que l'inflation, qui s'élevait en juillet à 2,3 % sur un an. En revanche, « les prestations qui bénéficient à nos concitoyens les plus fragiles, comme le RSA, seront augmentées conformément à la loi », a ajouté le premier ministre.

Il a, en outre, assuré que « la prime d'activité, le minimum vieilless...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • wljs
    26 août11:46

    inflation 2,3%. "revalorisation" des retraites 0,3% Donc baisse des retraites de 2%! Le Président et son gouvernement se préoccupent des petits retraités: 800-16= 784 non? Merci. Il nous disait qu'il voulait que l'on gagne plus en travaillant. Mais en fait il veut que certains gagnent plus en faisant travailler les autres pour moins. Quant au chômage, s'il augmente c'est la faute des chômeurs qui refusent d'aller travailler à 200km pour 24hhebdo au smic.

    Signaler un abus

  • mxnagg
    26 août09:17

    "les cotisations salariales sur les heures supplémentaires seront supprimées pour tous les salariés, dans le privé comme dans le public" ce qui met fin de facto a la duree legale du temps de travail. Pas certains que les effets sur le chomage soit evident.

    Signaler un abus

  • ppsoft
    26 août08:37

    J'attends de voir si le déficit du budget de l'Etat sera encore de l'ordre de 30%. Tous les ans ils nous font le coup, puis viennent nous faire des leçons de morale comme si c'était nous qui votions le budget à leur place.

    Signaler un abus

  • agent786
    26 août08:28

    200€ par an a partir de sept 2019, donc on saura pas avant fin 2020 si c'est vrai... les augmentation a 0.3% donne un résultat de plus de 4% de pouvoir d'achat en moins en 2 ans.... est-ce nécessaire de conclure en disant que c'est pour être conforme aux promesses du candidat?

    Signaler un abus

  • ebrardpa
    26 août08:26

    Philippe macron invente la politique limitative :Liberté, égalité... Fraternité... En emmerdant les français il limite la confiance et donc la confiance la croissance

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.