Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

MITSUBI HEAVY IN

32.54EUR
-0.06% 
Ouverture théorique 0.00

JP3900000005 MIH

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    32.39

  • clôture veille

    32.56

  • + haut

    32.56

  • + bas

    32.38

  • volume

    0

  • valorisation

    10 978 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    25.05.18 / 21:25:34

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter MITSUBI HEAVY IN à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter MITSUBI HEAVY IN à mes listes

    Fermer

EDF-Macron brandit la menace d'une perte du projet Hinkley Point

Reuters22/03/2016 à 21:00
    * Décision début mai sur le projet d'EPR britannique-Macron 
    * EDF et l'Etat veulent en réduire les risques 
    * Le futur d'EDF reposera sur des efforts partagés-Macron 
 
    PARIS, 22 mars (Reuters) - Reporter le projet de centrale 
nucléaire d'Hinkley Point risquerait de se traduire par une 
perte du contrat pour EDF  EDF.PA , a estimé mardi le ministre 
de l'Economie. 
    Emmanuel Macron a également annoncé que l'électricien public 
devrait se prononcer début mai sur la construction de deux 
réacteurs de type EPR à Hinkley Point, dans le sud-ouest de 
l'Angleterre, et non dès le 30 mars comme annoncé précédemment 
par la CGT. 
    Les détracteurs de ce projet de 18 milliards de livres 
sterling (23 milliards d'euros environ) estiment qu'une décision 
précipitée ferait courir un trop grand danger à EDF, qui doit 
déjà faire face à de lourds investissements dans le parc 
nucléaire français et à la chute des prix de l'électricité.  
    "D'évidence, (un report) serait la solution la plus 
confortable sur le plan technique et intellectuel", a reconnu 
Emmanuel Macron lors d'une audition à l'Assemblée nationale. 
    "Le problème, c'est que nous avons un client (...) et donc 
que nous avons une discussion avec le gouvernement britannique. 
Ce que nous devons apprécier - c'est tout le travail des 
prochaines semaines -, c'est qu'un report prend le risque fort 
de nous faire perdre le contrat", a-t-il toutefois ajouté. 
    "Le travail qui est le nôtre (...), c'est de réduire les 
risques, de les contenir, d'avoir des mécanismes de garanties 
pour éviter que les incertitudes résiduelles ne pèsent de 
manière excessive sur l'entreprise."  
    Emmanuel Macron a en outre confirmé que l'Etat français - 
84,9% du capital d'EDF - recapitaliserait le groupe si 
nécessaire, même si une telle opération ne sera "en rien 
automatique", et qu'il pourrait de nouveau renoncer à percevoir 
ses dividendes en cash.   
     
    EDF DOIT REVOIR "SA DYNAMIQUE SALARIALE"  
    Globalement, le ministre juge que la clarification de la 
stratégie d'EDF reposera sur des efforts partagés. 
    "Le compromis sur lequel nous avons vécu - Etat, 
consommateurs, salariés - n'est plus possible, c'était un 
compromis court-termiste qui (...) sacrifiait l'entreprise à 
terme", a-t-il dit, estimant notamment que l'Etat s'était 
octroyé "des dividendes trop élevés" au cours des dix dernières 
années. 
    "L'augmentation sans fin des tarifs n'est pas la solution 
pour, de manière pérenne, traiter les problèmes de 
l'entreprise", a en outre déclaré Emmanuel Macron, qui demande à 
EDF de revoir "sa dynamique salariale" pour la rendre "plus 
cohérente avec la productivité" des salariés, sans pour autant 
toucher "à ce stade" à leur statut.     
    Emmanuel Macron a aussi souligné que le chiffre d'affaires 
d'EDF exposé aux prix de marché était passé de 20% en 2014 à 
plus de 60% aujourd'hui et que le groupe avait bâti son plan à 
moyen terme sur une hypothèse de prix de 37 euros par 
mégawatt/heure (MWh), à comparer avec un niveau de 26 euros 
aujourd'hui. 
    Le ministre a également déclaré que le système de prix 
garantis prévu pour Hinkley Point constituait un cadre 
intéressant sur lequel la France travaillera dans le cadre de 
ses nouveaux projet de centrales nucléaires.  
 
 (Benjamin Mallet et Geert De Clercq, édité par Matthieu 
Protard) 
 

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.