Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AREVA

4.50EUR
0.00% 
Ouverture théorique 2.00

FR0011027143 AREVA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    4.50

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • volume

    0

  • valorisation

    1 724 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    14.08.17 / 17:35:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.05

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.95

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AREVA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AREVA à mes listes

    Fermer

EDF-La CGT s'oppose à toute ouverture du capital de RTE

Reuters06/01/2016 à 12:48
    PARIS, 6 janvier (Reuters) - La CGT a exprimé mercredi son 
opposition à toute ouverture du capital de RTE, la filiale d'EDF 
 EDF.PA  chargée du réseau français de transport d'électricité, 
rejetant ainsi une hypothèse qui circule depuis plusieurs 
années. 
    Cette mise au point fait suite à une information des Echos 
selon laquelle EDF a inscrit à son budget 2016 près de 6,5 
milliards d'euros de cessions d'actifs et envisage notamment de 
vendre la moitié du capital de RTE, qui exploite le premier 
réseau de transport d'électricité d'Europe avec environ 105.000 
kilomètres de lignes.   
    "Le RTE doit rester filiale d'EDF 100% publique. Nous sommes 
opposés à toute ouverture du capital et à toute cession d'actif 
y compris avec l'éventualité de prise de participation de la 
Caisse des dépôts et consignations", écrit la CGT dans un 
communiqué. 
    Le syndicat estime que l'organisation intégrée d'EDF 
(production, transport, distribution, commercialisation), "mise 
à mal par les réorganisations du secteur par les gouvernements 
successifs sous la pression de Bruxelles, constitue l'optimum 
technico-économique". 
    EDF avait fait état début novembre d'une réflexion sur le 
plan stratégique de RTE, accréditant ainsi l'hypothèse d'une 
ouverture du capital de la société, qui est un serpent de mer 
depuis plusieurs années.   
    Bien qu'il soit une filiale à 100% d'EDF, RTE est autonome 
en matière de gouvernance, d'investissements et de stratégie, 
conformément à la réglementation européenne. 
    La loi impose en outre que la totalité de son capital soit 
détenue par EDF, l'Etat ou d'autres entreprises ou organismes 
appartenant au secteur public. 
    Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron avait indiqué à 
l'automne 2014 que le gouvernement souhaitait ouvrir le capital 
d'entreprises publiques de réseaux pour leur permettre de 
financer des projets et des investissements. 
    EDF n'a pas souhaité faire de commentaire sur RTE. 
    En quête de capitaux pour mener à bien son projet d'EPR en 
Grande-Bretagne, financer les travaux de son parc nucléaire 
français ou encore racheter l'activité réacteurs nucléaires 
d'Areva  AREVA.PA , le groupe a indiqué en décembre que ses 
investissements correspondant à "de nouveaux développements" 
seraient financés par "réallocation de capital issu de cessions 
d'actifs". 
    Selon Les Echos, le groupe réfléchit à la cession d'une part 
de son parc nucléaire britannique pour financer, le cas échéant, 
son projet d'EPR à Hinkley Point.        
    EDF a en outre la possibilité depuis le début du mois et 
jusqu'en 2022 de vendre les 49,9% qu'il détient dans la société 
CENG, qui exploite cinq réacteurs nucléaires aux Etats-Unis et 
qui, selon Les Echos, valaient environ 3,3 milliards de dollars 
avant une dépréciation de 300 millions de dollars fin 2015. 
 
 (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées

0.00%
EDF
-0.85%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.