1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Eddy Merckx, cannibale et roi de Belgique
Le Point06/07/2019 à 11:14

Les paupières humides, le Cannibale n'a pas masqué son émotion. Sur la Grand-Place de Bruxelles, jeudi soir, face à plusieurs dizaines de milliers de passionnés venus (un peu) pour les coureurs et (beaucoup) pour lui, Eddy Merckx a revécu son bain de foule de 1969. Après un salut au public, le plus grand champion de l'histoire du cyclisme a glissé quelques mots, et c'est l'impossibilité de l'oubli qui dominait son court discours : « Je me souviens de ce moment incroyable, inoubliable. » Après avoir remporté sa première Grande Boucle, le 20 juillet 1969, Merckx avait été reçu par le roi, avant d'être acclamé comme un souverain. Cinquante ans plus tard, on a cette saisissante impression que seules les vraies vedettes procurent : l'ovation pouvait se prolonger à l'infini, pas un spectateur n'aurait quitté son poste.À quarante-huit heures du grand départ, les 176 coureurs du Tour de France 2019 sont montés, un à un, sur le podium, pour la présentation officielle. La figure du champion belge était omniprésente. « C'est le Pelé du cyclisme », a lancé Guillaume Martin, grimpeur français habité par l'esprit belge de son équipe Wanty-Gobert. Sur scène, le présentateur de la RTBF questionne tous les coureurs vedettes au sujet de l'empreinte laissée par Eddy Merckx. Aux plus jeunes, il demande s'ils ont conscience que sans le Cannibale, vainqueur de 5 éditions du Tour, la plus grande course du monde ne s'élancerait pas de Bruxelles...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer