Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Echec des discussions entre étudiants et gouvernement québécois

Reuters01/06/2012 à 10:48

Echec des discussions entre étudiants et gouvernement québécois

QUEBEC (Reuters) - Le gouvernement québécois et les représentants des étudiants ont mis fin jeudi aux négociations entamées pour mettre fin aux manifestations contre l'augmentation des frais de scolarité qui durent depuis quatre mois.

"Evidemment, nous sommes déçus", a déclaré à la presse le Premier ministre Jean Charest, selon lequel ces pourparlers étaient dans l'impasse.

"Bien que les discussions aient été (...) constructives, un fossé important sépare le gouvernement des associations d'étudiants", a-t-il ajouté.

Selon la ministre de l'Education Michelle Courchesne, ces dernières s'opposent à toute augmentation des frais de scolarité.

Quelque 155.000 étudiants québécois, soit plus du tiers des effectifs universitaires de la province francophone, sont en grève illimitée pour protester contre la hausse de 75% des frais de scolarité étalée sur sept ans, annoncée par le gouvernement libéral de Jean Charest.

Les grévistes, dont le mouvement est baptisé par certains le "printemps érable", craignent de devoir s'endetter et dénoncent plus généralement la politique d'austérité du gouvernement.

Le vote d'un projet de loi d'exception (loi 78) visant à restreindre les rassemblements n'a fait qu'accroître la colère, certains y voyant une atteinte ouverte à la démocratie et à la liberté de rassemblement.

Depuis lors, les manifestants ne se privent pas de défiler la nuit dans les rues de Montréal sans tenir compte de la loi, en tapant sur des casseroles.

Depuis le début des manifestations, des affrontements ont eu lieu à plusieurs reprises entre étudiants et policiers. Des bombes fumigènes placées dans le métro de Montréal ont bloqué partiellement le réseau pendant une matinée, et la police a arrêté la semaine dernière près de 700 personnes en une nuit à Montréal et dans la ville de Québec.

A quelques semaines du début de la saison touristique et alors que le Grand Prix de Formule 1 du Canada doit se tenir le 10 juin à Montréal, les responsables touristiques s'inquiètent de plus en plus des répercussions des images de violences diffusées sur les chaînes de télévision étrangères.

Randal Palmer et Leila Lemghalef, Jean-Philippe Lefief et Hélène Duvigneau pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.