Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ebola-Les médecins cubains se bousculent pour partir en Afrique

Reuters21/10/2014 à 23:27

par Daniel Trotta LA HAVANE, 21 octobre (Reuters) - Les 256 médecins et membres du personnel soignant cubains, choisis parmi quelque 15.000 volontaires, sont fiers de se rendre en Afrique de l'Ouest pour aider à lutter contre le virus Ebola qui a déjà fait plus de 4.500 victimes depuis le début de l'épidémie. "Des bagarres ont éclaté, des échanges houleux, avec des médecins demandant : 'Comment se fait-il que mon collègue puisse partir et pas moi ?'", comme le docteur Adrian Benitez, 46 ans, qui était censé embarquer pour le Liberia quelques heures plus tard. Malgré une alerte sanitaire au niveau mondial concernant la pire épidémie d'Ebola depuis l'apparition du virus, les médecins cubains sont impatients de se rendre en Afrique de l'Ouest et de commencer à soigner les malades. Ceux que l'on appelle "l'armée de blouses blanches", citant de nombreuses missions médicales en Afrique et ailleurs, évoquent un sens du devoir et se disent prêts à assumer les risques. "Nous savons que nous combattons quelque chose que nous ne comprenons pas complètement. Nous connaissons les risques. Nous avons conscience que nous nous rendons dans un environnement hostile", assure Leonardo Fernandez, 63 ans. "Mais c'est notre devoir. C'est comme ça que nous avons été éduqués." Si aucun cas n'a pour le moment été relevé en Amérique latine, l'épidémie a tué plus de 4.500 personnes principalement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, dont plus de 200 membres du personnel de santé, et a atteint les Etats-Unis et l'Espagne. Cuba a déjà envoyé 165 docteurs et soignants en Sierra Leone et 91 autres devaient s'envoler ce mardi pour des missions de six mois - 53 à destination du Liberia et 38 vers la Guinée. Quelque 205 autres professionnels de santé ont suivi une formation de trois semaines à Cuba mais n'ont pas encore reçu leur ordre de mission. Cuba envoie des équipes médicales prêter main forte aux populations frappées par des catastrophes sanitaires depuis l'arrivée de Fidel Castro au pouvoir en 1959. L'ex-homme fort de Cuba, qui a abandonné le pouvoir en 2008 à son frère Raul, s'est par ailleurs exprimé lundi pour une coopération avec les Etats-Unis, ennemi de Cuba de longue date, sur le plan humanitaire alors que les membres de l'Alba (Alliance bolivarienne pour les Amériques) se réunissaient à La Havane. ID:nL6N0SF4KR (Agathe Machecourt pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.