1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ebola : le Canada ferme à son tour ses frontières aux pays touchés
Le Parisien31/10/2014 à 23:56

Ebola : le Canada ferme à son tour ses frontières aux pays touchés

La décision est radicale. Pour éviter la propagation du virus sur son sol, le Canada ferme ses frontières aux ressortissants des pays touchés par Ebola (Sierra Leone, Guinée, Liberia, RD Congo) en suspendant toute les demandes de visas. La mesure est également effective pour les personnes ayant séjourné dans cette région du monde. Après l'Australie et la Corée du Nord, le Canada est donc le troisième pays à prendre une telle mesure. 

«Citoyenneté et Immigration Canada ne traitera aucune nouvelle demande de visa et ne poursuivra le traitement d'aucune demande de visa» en cours pour les personnes originaires des pays d'Afrique de l'Ouest déclarés touchés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a publié le gouvernement canadien au Journal officiel. 

«Aider à la prévention de la propagation»

Plus largement, «les étrangers qui se sont rendus dans un pays touché par Ebola», dans les trois mois précédant le dépôt de la demande de visa sont également inéligibles à sa délivrance, selon le ministère de l'Immigration. «L'introduction ou la propagation de la maladie présenterait un risque imminent et grave pour la santé publique au Canada», a estimé le ministère pour justifier sa décision.

C'est, selon l'arrêté, une mesure sanitaire pour «aider à la prévention de la transmission et de la propagation de la maladie à virus Ebola au Canada». Si le pays nord-américain a procédé à plusieurs reprises à des tests sur des personnes présentant des symptômes de cette maladie, aucun cas avéré n'a pour le moment été relevé par le ministère de la Santé.

L'OMS a révisé vendredi son bilan de la fièvre Ebola avec un total de 13 567 cas et de 4 951 décès, principalement au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone. Au Congo, une épidémie d'Ebola mais d'un virus distinct du reste de l'Afrique de l'Ouest a tué 49 personnes. Le Nigeria et le Sénégal ont été retirés de la liste des pays où a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer