Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ebola-"Dizaines de milliers" de cas possibles, dit l'OMS

Reuters16/09/2014 à 17:01

GENEVE, 16 septembre (Reuters) - Il faudra lever un milliard de dollars pour faire en sorte que la fièvre Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest ne se propage pas à plus de quelques "dizaines de milliers" de personnes, a déclaré mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en parlant d'une épidémie sans précédent. La maladie a fait 2.461 morts sur 4.985 personnes contaminées depuis que l'épidémie s'est déclarée en mars, selon le dernier bilan communiqué mardi par l'OMS. "La crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés n'a pas d'équivalent dans l'époque moderne", a dit Bruce Aylward, directeur général adjoint de l'OMS, lors d'une conférence de presse à Genève. "Nous ne savons pas jusqu'où grimperont ces chiffres." Il a ajouté que les précédentes estimations évoquant jusqu'à 20.000 contaminations ne semblaient plus si élevées désormais et que le nombre de cas pourrait même se chiffrer en dizaines de milliers à condition que la réaction de la communauté internationale soit "bien plus rapide". L'OMS maintient néanmoins son objectif "d'inverser la courbe" du nombre total de cas de maladie d'Ebola d'ici trois mois, et certaines régions pourraient en être débarrassées avant, a ajouté Bruce Aylward. D'après lui, une bonne partie de la Guinée, d'où l'épidémie est partie en mars, pourrait en finir avec l'épidémie à très court terme. En ce qui concerne le Sénégal et le Nigeria, où quelques cas ont été signalés, il a évoqué une fin de l'épidémie à "court terme". Il ne s'est en revanche pas montré aussi optimiste en ce qui concerne le Liberia, pays le plus touché, qui, a-t-il dit, devra attendre encore des semaines voire des mois avant de disposer de nouveaux centres sanitaires contre Ebola. Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon compte lancer jeudi à New York une "coalition mondiale" pour combattre la maladie, a déclaré de son côté David Nabarro, coordinateur des Nations unies sur cette épidémie. "Le montant que nous avions demandé le mois dernier s'élevait à 100 millions de dollars et aujourd'hui, il faut un milliard de dollars. Ce que nous demandons est dix fois supérieur à ce que nous réclamions il y a un mois", a-t-il expliqué à la presse. "Etant donné la façon dont l'épidémie progresse, le niveau de mobilisation dont nous avons besoin est sans précédent, massif", a-t-il précisé. (Tom Miles et Stephanie Nebehay; Bertrand Boucey et Eric Faye pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.