1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ebola : «Des traitements expérimentaux» pour la Française hospitalisée à Saint-Mandé
Le Parisien19/09/2014 à 15:38

Ebola : «Des traitements expérimentaux» pour la Française hospitalisée à Saint-Mandé

La volontaire de Médecins sans frontières (MSF) contaminée au Liberia par Ebola a été rapatriée dans la nuit de jeudi à vendredi et hospitalisée près de Paris, à Saint-Mandé (Val-de-Marne). Elle est la première malade du virus accueillie sur le sol français et le premier cas connu de contamination parmi les Français présents dans les zones touchées par l'épidémie en Afrique.

La mobilisation internationale a par ailleurs franchi un palier, le Conseil de sécurité, saisi en urgence par les Etats-Unis, ayant adopté jeudi une résolution unanime pour mobiliser contre la progression foudroyante de l'épidémie, qualifiée de «menace pour la paix et la sécurité internationales». C'est la première fois que le Conseil qualifie ainsi une urgence sanitaire.

Depuis le début de l'année, l'épidémie d'Ebola a fait 2.461 morts sur 4.985 cas recensés principalement au Liberia, en Sierra Leone et Guinée, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La malade française hospitalisée en région parisienne. Un avion médicalisé ramenant la patiente d'Afrique de l'Ouest a atterri vers 1h30 ce vendredi, à l'aéroport militaire de Villacoublay, près de la capitale. Une ambulance escortée de quatre motards et plusieurs véhicules a quitté la base peu après et pris la direction de l'hôpital militaire Bégin à Saint-Mandé (Val-de-Marne), où elle est arrivée environ une demi-heure plus tard. Cet hôpital est équipé spécifiquement «de deux chambres à pression négative», précaution destinée à éviter toute échappée d'agents contaminants à l'extérieur. «Les conditions de transport et d'hospitalisation vont strictement respecter toutes les recommandations internationales pour éviter toute contamination d'une tierce personne», avaient assuré mercredi soir les ministères des Affaires étrangères et de la Santé, soucieux de rassurer l'opinion.

VIDEO. Ebola : la volontaire de MSF contaminée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer