Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Duterte accusé d'avoir ordonné des meurtres aux Philippines

Reuters20/02/2017 à 14:16
    MANILLE, 20 février (Reuters) - Le président philippin 
Rodrigo Duterte a dirigé un "escadron de la mort" lorsqu'il 
était maire de Davao, distribuant argent et instructions à la 
police ou à des tueurs pour éliminer des criminels, a affirmé 
lundi un ancien policier impliqué dans ces exécutions 
clandestines.  
    Au risque de contredire une précédente déclaration sous 
serment, dans laquelle il démentait l'existence même d'un tel 
"escadron", Arturo Lascanas a déclaré devant le Sénat philippin 
qu'il était un des chefs de cette cellule qui a commencé à 
opérer lorsque Duterte était maire de la grande ville du sud de 
l'archipel, en 1988.  
    Le chef de l'Etat a plusieurs fois démenti toute implication 
dans des meurtres extrajudiciaires, que ce soit en tant que 
président ou pendant ses vingt-deux années de mandat à la tête 
de la municipalité de Davao.  
    Selon des groupes de défense des droits de l'homme, environ 
1.400 meurtres suspects ont été recensés à Davao quand Duterte 
en était le maire.  
    Le chef de la police de Duterte a déclaré que l'existence 
d'un escadron de la mort à Davao était une fiction inventée par 
les médias, mais Arturo Lascanas a déclaré lundi qu'il ne 
s'agissait pas d'un mythe.  
    "C'est vrai, l'escadron de la mort de Davao existe", a-t-il 
dit. "Quand Duterte s'est installé pour la première fois dans le 
fauteuil de maire, nous avons commencé à 'sauver' des gens, ces 
personnes soupçonnées de crime à Davao. Nous avons appliqué les 
ordres personnels que nous donnait le maire Duterte." 
    Selon lui, les membres de l'escadron touchaient de 20.000 à 
100.000 pesos (375 à 1.875 euros) par meurtre, en fonction de la 
"valeur" de la cible.  
    Lascanas a livré des détails de son implication dans un 
attentat à la bombe contre une mosquée et l'assassinat d'une 
famille d'un kidnappeur présumé, parmi lesquels une femme 
enceinte, un jeune garçon et une personne âgée. Des actions 
selon lui ordonnées par Rodrigo Duterte.  
    Salvadore Panelo, conseil juridique du président, a dénoncé 
une "fabrication", un "nouveau récit erroné". 
    Le témoignage de Lascanas est le deuxième à mettre en cause 
le rôle de Duterte à Davao, après celui d'un tueur à gages, 
Edgar Matobato, en septembre dernier.   
 
 (Karen Lema, Neil Jerome Morales; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.