Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"DSK" n'était pas cité dans les écoutes, dit un ex-policier

Reuters 04/02/2015 à 21:32

"DSK" PAS CITÉ DANS LES ÉCOUTES DU CARLTON

LILLE (Reuters) - Un ancien commissaire de police a invoqué mercredi le "secret défense" devant le tribunal correctionnel de Lille pour ne pas révéler le détail des écoutes administratives réalisées en 2010 dans l'affaire du Carlton.

Joël Specque a cependant affirmé que le nom de Dominique Strauss Kahn, jugé depuis lundi avec 13 autres prévenus pour proxénétisme aggravé, n'y était pas cité.

Se fondant sur les déclarations de Joël Specque dans un livre autobiographique, des avocats de la défense estiment qu'une enquête officieuse a été menée dès juin 2010, bien avant l'ouverture de l'enquête préliminaire en février 2011.

"Je ne peux pas me parjurer, j'ai signé une décharge en quittant la police, je respecte le secret défense", a déclaré à l'audience Joël Specque, ancien commissaire de la police judiciaire lilloise aujourd'hui à la retraite.

"A aucun moment le nom de Monsieur Strauss Kahn n'a été cité", a-t-il ajouté, précisant que ces interceptions de sécurité ont "simplement permis de confirmer les liens entre les deux protagonistes initiaux".

L'ancien policier a été pressé de questions par les avocats de défense lui demandant pourquoi il avait réclamé des écoutes administratives au lieu de saisir la justice.

"De quels éléments graves disposiez-vous pour demander ces écoutes et vous réfugier derrière le secret défense ?", a demandé Me Henri Leclerc, l'un des avocats de l'ancien directeur général du Fonds monétaire international.

"La loi permet cette procédure, elle correspondait à ce que nous pouvions faire", a répondu Joël Specque.

Lundi, son ouvrage avait été au cœur des débats et de la demande de nullité de la procédure déposée par l'avocat d'un prévenu, Jean-Christophe Lagarde, et que le tribunal a décidé d'examiner à la fin du procès.

Pour plusieurs défenseurs, ces écoutes administratives autorisées par Matignon étayent la thèse d'un complot politique ourdi contre "DSK", alors possible candidat à l'élection présidentielle de 2012.

"On est peut être au cœur d'un scandale d'Etat ", a ainsi déclaré à la presse Me Hubert Delarue.

"J'ai demandé à mon client René Kojfer s'il était candidat à la présidence de la République, il m'a affirmé que non, j'ai tendance à le croire, alors je ne comprends pas pourquoi on a mené une telle enquête de huit mois alors que tout le monde connaissait déjà son activité", a-t-il ajouté.

Un prévenu, Dominique Alderweireld, dit "Dodo la Saumure", a affirmé aux journalistes : "Pourquoi croyez-vous que cette affaire ait été traitée comme cela ? Pas pour la prostitution ! Mais par ce qu'il y a DSK, il était candidat à la présidence non ?"

Dominique Strauss-Kahn risque jusqu'à dix ans d'emprisonnement et 1,5 million d'euros d'amende.

(Pierre Savary, édité par Gérard Bon)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.