Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Draghi et Lagarde évoquent la Grèce avec Hollande et Merkel

Reuters02/06/2015 à 01:18

(Actualisé avec communiqué publié après la fin de la rencontre) par Tom Körkemeier et Jan Strupczewski BRUXELLES/BERLIN, 1er juin (Reuters) - Les patrons de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI) ont rejoint lundi soir à Berlin François Hollande et Angela Merkel pour discuter de la manière de poursuivre les discussions sur la dette de la Grèce. Mario Draghi et Christine Lagarde ont rencontré le président français et la chancelière allemande, ainsi que le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, qui se trouvaient à Berlin pour une réunion consacrée à l'économie numérique. "(Les cinq dirigeants) sont convenus de travailler de façon intense pour parvenir à une position commune des institutions et de rester en étroit contact avec (le Premier ministre grec) Alexis Tsipras", a déclaré l'Elysée à l'issue de cette rencontre. La Grèce et ses bailleurs de fonds (FMI, Commission européenne et BCE) tentent depuis des mois de trouver un compromis permettant à Athènes d'obtenir le versement de plusieurs milliards d'euros d'aide en échange de réformes économiques et sociales. Athènes risque de se retrouver en situation de défaut de paiement dans les semaines qui viennent sans l'apport financier d'un plan d'aide qui prend fin le 30 juin. La zone euro a défini vendredi comme date limite pour conclure ces négociations afin qu'organismes et ministères aient le temps de donner leur blanc-seing à un éventuel accord et que les instances parlementaires autorisent le déblocage des fonds d'aide gelés. Dans une tribune publiée dimanche par Le Monde, le chef du gouvernement grec a dénoncé l'"obsession" de certaines institutions qui proposent à la Grèce des solutions selon lui "déraisonnables". ID:nL5N0YM0K0 Pour des diplomates européens, cet article est plutôt un effet de manches de Tsipras, qui veut ainsi montrer aux Grecs à quel point il défend le pays pied à pied. De fait, Die Welt rapporte, dans un article à paraître mardi, que Tsipras est prêt à discuter d'une réforme des retraites avec les créanciers de la Grèce, jusque là une pierre d'achoppement des discussions à l'exemple de la hausse de la TVA ou de la réforme du marché du travail. Die Welt cite des participants à ces négociations selon lesquels Tsipras serait prêt à discuter d'une baisse des pensions et d'un relèvement de l'âge de départ à la retraite, sans qu'il y ait pour l'instant la moindre proposition concrète. Signe de querelles intestines au sein du gouvernement grec, Elena Panaritis, choisie par Tsipras pour représenter le pays au FMI mais contestée par une partie des députés du parti au pouvoir Syriza, a annoncé lundi qu'elle n'accepterait pas ce poste. Cette membre de l'équipe engagée dans les négociations avec les créanciers d'Athènes est considérée comme une proche du ministre des Finances Yanis Varoufakis. Dimanche, une quarantaine de députés de Syriza ont écrit au Premier ministre pour manifester leur hostilité à sa nomination au FMI, estimant qu'elle ne représentait pas les positions du parti. ID:nL5N0YN2OG (Avec Elizabeth Pineau à Paris; Wilfrid Exbrayat et Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.