1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Douze candidats au djihad arrêtés en Tunisie
Reuters08/08/2015 à 13:46


TUNIS, 8 août (Reuters) - Les autorités tunisiennes ont arrêté douze personnes, dont une femme, qui tentaient de passer en Libye pour y rejoindre une organisation terroriste, indique le ministère tunisien de l'Intérieur dans un communiqué. Les services de sécurité ont interpellé les douze personnes à un arrêt d'autocar dans la ville de Ben Guerdane, dans le sud de la Tunisie, à proximité de la frontière libyenne. "Les suspects ont indiqué qu'ils prévoyaient de se rendre en Libye avec l'aide d'un passeur", ajoute le communiqué. La Tunisie a renforcé ses contrôles de sécurité après les deux attaques meurtrières qui se sont produites au mois de mars au musée du Bardo à Tunis et le mois dernier dans un hôtel de Sousse, cité balnéaire fréquentée par les touristes. L'attentat contre le musée du Bardo commis par deux hommes armés avait fait 21 morts et celui contre l'hôtel de Sousse, perpétré par un jeune homme, avait coûté la vie à 38 personnes. Les deux opérations avaient été revendiquées par l'Etat islamique. La Tunisie a commencé à ériger un mur et une tranchée le long de ses 68 km de frontière avec la Libye, pays en proie au chaos où les djihadistes de l'EI ont réussi à s'implanter. L'auteur de l'attaque contre l'hôtel de Sousse avait suivi un entraînement dans un camp djihadiste libyen avant de revenir en Tunisie. Le mois dernier, le parlement tunisien a autorisé la peine de mort contre les personnes accusées de terrorisme et ont élargi les pouvoirs de la justice et des services de sécurité dans la détention de suspects. (Mohamed Argoubi; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer