Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ROSNEFT

5.1500USD
0.00% 
valeur indicative 4.4456 EUR
Ouverture théorique 0.0000

RU000A0J2Q06 RNFTF

OTCBB données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.0000

  • clôture veille

    5.1500

  • + haut

    0.0000

  • + bas

    0.0000

  • volume

    0

  • valorisation

    54 581 MUSD

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    17.11.17 / 21:30:28

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur ROSNEFT

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter ROSNEFT à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ROSNEFT à mes listes

    Fermer

Dossier Ioukos-Une décision défavorable à Moscou invalidée

Reuters20/04/2016 à 12:21
    AMSTERDAM, 20 avril (Reuters) - Un tribunal néerlandais a 
invalidé mercredi une décision de la Cour permanente d'arbitrage 
de La Haye obligeant la Russie à payer 50 milliards de dollars 
(44,6 milliards d'euros) de dommages et intérêts aux 
actionnaires de la défunte compagnie pétrolière Ioukos, en 
déclarant ladite cour incompétente. 
    D'ex-actionnaires de Ioukos ont fait savoir qu'ils 
déposeraient un recours contre cette décision inattendue, 
susceptible d'avoir des répercussions sur de précédents 
jugements prononcés en Belgique et en France et suivant lesquels 
quatre plaignants étaient fondés à faire saisir des biens 
publics russes pour les dédommager de la perte du géant 
pétrolier.  
    En décembre, la cour d'appel de Paris avait ainsi refusé de 
suspendre les saisies d'avoirs et de biens de la Fédération de 
Russie réalisées à la demande des anciens actionnaires de 
Ioukos.            
    La plupart des actifs de Ioukos ont été repris par le groupe 
public Rosneft  ROSN.MM  après la mise en faillite de Ioukos et 
l'incarcération de son président, Mikhaïl Khodorkovski, condamné 
pour fraude et évasion fiscales alors qu'il s'engageait dans une 
carrière politique dans l'opposition au Kremlin.  
    Khodorkovski, un temps première fortune de Russie, avait été 
libéré en décembre 2013 et vit désormais en Europe occidentale.  
    En juillet 2014, la Cour permanente d'arbitrage de La Haye 
avait estimé que les quatre plaignants, Khodorkovski exclus, 
pouvaient légitimement se prévaloir d'un dédommagement, qu'ils 
estimaient à l'origine à 114 milliards de dollars. 
    Mais un autre tribunal de La Haye a observé mercredi que la 
Russie n'avait jamais ratifié le traité par lequel la cour 
permanente d'arbitrage se déclarait compétente sur ce dossier. 
    "La cour a cassé le jugement des arbitres internationaux au 
motif qu'ils n'avaient aucune légimité à intervenir dans ce 
dossier en tant qu'arbitres", lit-on dans les attendus de la 
décision intervenue mercredi. 
    "Nous ferons appel de cette décision surprise par le 
tribunal de La Haye et sommes persuadés que le droit et la 
justice prévaudront à la fin", a dit Tim Osborne, directeur de 
GML, la société représentant les quatre actionnaires. 
    Pour Moscou, ce jugement implique que les ex-actionnaires de 
Ioukos ne peuvent plus se payer sur les biens publics russes. 
    "Verser la moindre indemnité aux oligarques (de Ioukos) 
serait revenu à les laisser extorquer encore davantage d'argent 
aux contribuables russes", a réagi Andreï Kondakov, de 
l'International Centre for Legal Protection, structure chargée 
de coordonner la défense russe.    
    "Si ces personnes tentent de nouveau de se servir des 
tribunaux internationaux pour spolier le peuple russe, nous les 
combattrons devant chaque tribunal et dans chaque pays, puisque 
les faits, la règle de droit, la justice et désormais cette 
décision sont de notre côté".  
    Le ministre des Finances russe Anton Silouanov s'est 
également félicité de ce dernier jugement en date. 
 
 (Thomas Escritt, avec Lidia Kelly, Wilfrid Exbrayat et Simon 
Carraud pour le service français, édité par Marc Joanny) 
 

Valeurs associées

0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.