Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dopage-La Russie, le Kenya et le Mexique dans le viseur du CIO

Reuters01/06/2016 à 20:19
 (Actualisé avec détails, contexte, citations §4-11) 
    LAUSANNE, 1er juin (Reuters) - Les athlètes russes, 
mexicains et kényans feront l'objet d'une attention toute 
particulière dans les contrôles antidopage prévus avant le début 
des Jeux olympiques de Rio en raison des pratiques dans ces 
pays, a indiqué le Comité international olympique mercredi. 
    "Une attention particulière sera portée aux pays dont les 
programmes de contrôle (antidopage) ne sont pas conformes - le 
Kenya, la Russie et le Mexique", précise le CIO dans un 
communiqué. 
    Le Bureau exécutif de l'organisation internationale s'est 
réuni mercredi pour discuter de son programme de tests 
antidopage pendant la période pré-olympique. 
    Le CIO a également annoncé qu'il avait doublé le budget 
alloué aux tests pré-olympiques qui passe de 500.000 à un 
million de dollars. 
    Seront particulièrement concernés par ces contrôles les 
sports que l'Agence mondiale antidopage (AMA) juge les plus 
touchés par les pratiques illicites. 
    D'autre part, de nouveaux tests sur des échantillons 
collectés lors des Jeux de Pékin en 2008 et ceux de Londres en 
2012 vont être conduits. Les premiers tests a posteriori ont 
permis d'établir plus de 50 résultats positifs. 
    La Russie, qui est impliquée dans un scandale de grande 
ampleur, a vu ses athlètes suspendus le temps de l'enquête. Plus 
de 20 athlètes russes ont été déclarés positifs par les tests a 
posteriori menés sur les échantillons de Pékin et de Londres. 
    Le Kenya et le Mexique se voient, eux, reprocher de ne pas 
avoir mis leurs programmes antidopage en conformité avec les 
demandes de l'AMA. 
    "Nous voulons nous assurer que tout athlète qui sera l'objet 
d'un contrôle positif ne pourra pas participer aux compétitions 
à Rio", a déclaré Mark Adams, porte-parole du CIO. 
    La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) doit 
décider le 17 juin si la Russie a suffisamment fait le ménage 
dans ses pratiques illicites pour que les athlètes russes soient 
autorisés à participer aux Jeux de Rio en août. 
    Le CIO a prévu une réunion quatre jours après cette décision 
pour évaluer la situation. 
         
 
 (Karolos Grohman; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.