Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Donzy et Châteaudun, le duel des villes-miroir

Reuters17/04/2012 à 20:36

DONZY ET CHATEAUDUN, LE DUEL DES VILLES-MIROIR

DONZY/CHATEAUDUN (Reuters) - Donzy, dans la Nièvre, et Châteaudun, dans l'Eure-et-Loir, sont rarement sous les feux de l'actualité, sauf en période d'élection présidentielle.

Les médias nationaux affluent alors dans ces deux communes sans histoire, qui se disputent le titre de "ville-miroir", à savoir la particularité de voter "comme la France".

Les résultats enregistrés à Donzy et Châteaudun furent ainsi souvent quasi identiques, parfois même à la décimale près, à ceux observés pour l'ensemble de l'Hexagone.

Par exemple, au second tour de l'élection présidentielle de 2002, la sous-préfecture d'Eure-et-Loir avait donné Jacques Chirac gagnant avec 82,6% des suffrages, contre 82,21% au niveau national.

En 2007, c'est Nicolas Sarkozy qui l'emportait avec 54,66%, des voix contre 53,06% au plan national.

Donzy n'est pas en reste, avec des scores similaires aux résultats nationaux aux quatre dernières élections présidentielles.

"Nous avons un vrai mélange social ici, avec des employés, des ouvriers, des entrepreneurs et une large communauté d'agriculteurs, ce qui offre une vraie vision de la France", explique à Reuters Roger Blanchard, céréalier et maire adjoint de ce gros bourg de Bourgogne.

"Chez nous, la population est aussi le reflet de la France en matière de préoccupations quotidiennes, que ce soit le pouvoir d'achat, l'impression d'insécurité ou le chômage, répond en écho Didier Huguet, maire sans étiquette nouvellement élu à Châteaudun.

Malgré cette remarquable adhésion aux scores nationaux, les Dunois, peut être plus préoccupés par un climat économique morose, ne portent pas un intérêt particulier au scrutin présidentiel imminent.

PAS MIEUX QU'AILLEURS

"Châteaudun est un gros village qui a payé un lourd tribut économique du fait de la crise de 2008", explique Emmanuel Tremet, chef d'agence de l'Écho Républicain, le quotidien régional. "En 2008, la fermeture de l'entreprise Flextronics a mis plus de 600 personnes au chômage. Du coup, ici, la campagne de la présidentielle n'est pas plus captivante qu'ailleurs".

Les Donziais, eux aussi, ont leur soucis. L'un des principaux employeurs de la ville, l'usine Soyez, qui fabrique des pailles pour McDonald's et Coca-Cola, souffre ainsi de la compétition de pays produisant à bas coût, de la hausse des prix du pétrole et de l'euro fort.

Comment vont-ils voter ? Pour Gisèle Mercier, une enseignante de primaire à la retraite qui a voté socialiste en 2007, ce sera sûrement pour François Hollande.

Ici, le phénomène Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de gauche, fait un peu peur.

"Il y a toujours des gens ici qui s'imaginent que la gauche et les communistes vont leur mettre un couteau sous la gorge pour leur voler leurs économies", dit-elle.

A Donzy comme ailleurs, Nicolas Sarkozy semble faire moins recette qu'en 2007.

"La dernière fois, j'ai voté Sarkozy, pour le changement mais ça n'a pas marché", explique Henri Martin, un chauffeur de bus de 59 ans, qui a décidé cette fois de ne pas voter.

A Châteaudun, l'intérêt des médias tous les cinq ans ne fait pas que des heureux.

"Plusieurs sujets ont été consacrés à notre ville par des médias nationaux la dépeignant comme peu reluisante", déplore Christophe Seigneuret, directeur de la communication de la ville.

"Je pense que ça a contribué à refroidir les habitants. Du coup, ils ne sont ni inquiets, ni passionnés par ce phénomène de ville-miroir."

édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.