1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Donnedieu de Vabres mis en examen dans l'affaire Karachi

Reuters22/04/2013 à 21:06

DONNEDIEU DE VABRES MIS EN EXAMEN DANS L'AFFAIRE KARACHI

PARIS (Reuters) - L'ancien ministre UMP Renaud Donnedieu de Vabres a été mis en examen le 16 avril pour "recel d'abus de biens sociaux" dans le volet financier de l'affaire Karachi, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Il était déjà mis en examen dans le cadre de ce dossier depuis décembre 2011 pour "complicité d'abus de biens sociaux". Il s'agit là d'une mise en examen supplétive, a-t-on indiqué.

Deux juges enquêtent sur une présumée corruption en marge de contrats d'armement et de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

Renaud Donnedieu de Vabres, qui fut ministre de la Culture de 2004 à 2007, était, entre 1993 et 1995, conseiller spécial au cabinet du ministre de la Défense d'Edouard Balladur, François Léotard. Il est soupçonné d'avoir participé à cette époque au détournement de commissions en marge de contrats d'armement.

Les juges sont sur la piste d'un possible détournement de commissions légales convenues en marge de la vente de sous-marins au Pakistan (84 millions d'euros) et de frégates à l'Arabie saoudite (200 millions d'euros) dans les années 1990.

L'argent aurait servi à financer la campagne présidentielle d'Edouard Balladur. Un lien est envisagé avec un attentat au Pakistan ayant tué 15 personnes en 2002, dont 11 Français travaillant à la fabrication des sous-marins.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer