Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Donald Trump suspend le programme d'accueil de réfugiés
Reuters28/01/2017 à 05:19

 (Actualisé avec détails, contexte) 
    par Emily Stephenson et Mica Rosenberg 
    WASHINGTON, 28 janvier (Reuters) - Donald Trump a signé 
vendredi un décret suspendant pendant quatre mois le programme 
d'admission de réfugiés aux Etats-Unis et interdisant 
temporairement l'accès au territoire américain pour des 
visiteurs venant de Syrie et de six autres pays à majorité 
musulmane. 
    Le président américain a estimé que ces mesures, dénoncées 
par des associations de droits civiques, aideraient à protéger 
la population américaine d'attaques terroristes. 
    Les six autres pays concernés par l'interdiction temporaire, 
qui sera en vigueur pendant 90 jours, de venir aux Etats-Unis 
sont l'Iran, l'Irak, la Libye, la Somalie, le Soudan et le 
Yemen, a précisé la Maison blanche 
    "Je mets en place de nouvelles mesures de contrôle pour 
maintenir les terroristes islamiques radicaux hors des 
Etats-Unis d'Amérique", a déclaré Donald Trump lors d'une 
cérémonie au Pentagone. "Nous ne voulons laisser entrer dans 
notre pays que ceux qui soutiendront notre pays et aiment 
profondément notre peuple", a ajouté le milliardaire 
new-yorkais. 
    Les associations de droits civils ont condamné ces mesures 
comme étant discriminatoires, ajoutant qu'elles cantonnaient des 
réfugiés dans des endroits dangereux pour eux et qu'elles 
entacheraient la réputation des Etats-Unis comme étant un pays 
d'immigration. 
    L'impact des mesures est immédiat, créant le "chaos" pour 
des arabo-américains dont des membres de famille étaient en 
route pour une visite aux Etats-Unis, a déclaré Abed A. Ayoub, 
directeur juridique du Comité arabo-américain contre les 
discriminations. 
    Ce dernier ajoute que le décret pouvait affecter des 
voyageurs détenteurs de la carte verte, des étudiants ou encore 
des personnes venant aux Etats-Unis pour des raisons médicales. 
    Le décret touche également des réfugiés et leurs familles, a 
déclaré de son côté Jen Smyers, de la Church World Service, un 
groupe de confession protestante qui travaille avec des 
migrants. 
    Il a ainsi évoqué le cas d'une mère irakienne dont les 
filles jumelles étaient restées en Irak en raison d'un retard 
dans les procédures. "Ces deux gilles de 18 ans ne pourront 
rejoindre leur mère aux Etats-Unis". 
 
    PRIORITÉ DONNÉE AUX RÉFUGIÉS SYRIENS CHRÉTIENS 
    Les mesures annoncées ce vendredi figuraient en bonne place 
dans la campagne électorale de Donald Trump, qui avait un temps 
évoqué d'interdiction de l'accès aux Etats-Unis à tous les 
musulmans. 
    La guerre civile en Syrie et les violences en Irak, deux 
pays où le groupe terroriste Etat islamique a conquis des 
territoires entiers, ont provoqué un afflux de réfugiés dans le 
monde et notamment en Europe. 
    S'agissant de la seule Syrie, la suspension du programme 
d'accueil des réfugiés restera en vigueur jusqu'à nouvel ordre, 
Donald Trump ajoutant toutefois qu'une priorité sera accordée 
aux minorités religieuses, ce qui favorisera les chrétiens de 
Syrie. 
    Stephen Legomsky, ancien conseiller juridique des services 
d'immigration et de la citoyenneté américaine au sein de 
l'administration Obama, a déclaré que cette priorité accordée 
aux chrétiens pouvait être inconstitutionnelle. 
    Il était attendu que le décret signé vendredi comprenne 
également une directive concernant la mise en place de zones de 
sécurité en Syrie, mais rien à ce sujet ne figure dans le texte. 
  
    Des Irakiens qui estiment que leur vie peut être en danger 
parce qu'ils ont travaillé avec le gouvernement américain en 
Irak redoutent de voir disparaître leurs chances de trouver 
refuge aux Etats-Unis.          
 
 (Avec la contribution d'Andrew Chung, Eric Beech, Mohammad 
Zargham, Dan Levine, Michelle Nichols et Julia Edwards Ainsley; 
Danielle Rouquié et Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer