Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dominique de Villepin brièvement placé en garde à vue

Reuters11/09/2012 à 20:29

BRÈVE GARDE À VUE POUR DOMINIQUE DE VILLEPIN

PARIS (Reuters) - L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a été placé mardi pendant près de sept heures en garde à vue par la gendarmerie à Paris dans une affaire d'escroquerie présumée visant l'association hôtelière haut de gamme Relais & Châteaux.

Il a quitté le lieu de l'audition, une caserne de gendarmerie dans le XVIe arrondissement, vers 16h00, a-t-on précisé à la gendarmerie. Elle avait commencé à 08h50, a dit Patrick Poirret, le procureur de Strasbourg, où l'affaire est instruite.

La garde à vue a été ordonnée par le juge d'instruction "pour avoir sa version après que les autres personnes concernées par ce dossier ont été entendues et de façon à pouvoir aviser ensuite", a-t-il déclaré à Reuters.

Dominique de Villepin a déclaré dans un communiqué que cette audition était "prévue de longue date" et qu'il avait redit "sereinement, simplement et dans le cadre normal de la procédure en rien impliqué dans le déroulement de cette triste affaire qui touche l'un de mes amis."

Dans ce dossier, Régis Bulot, président de Relais & Châteaux de 1987 à 2006 et proche de Dominique de Villepin, a été écroué entre novembre 2011 et juin dernier.

Soupçonné d'avoir détourné 1,6 million d'euros, notamment en marge de la fabrication du guide annuel de l'association, il est mis en examen pour "escroquerie en bande organisée, abus de confiance et blanchiment".

Des écoutes téléphoniques et l'enregistrement d'une conversation de janvier 2010 entre Régis Bulot et Dominique de Villepin, versée au dossier et dont des éléments ont été publiés dans la presse, laissent penser que l'ancien Premier ministre était intervenu auprès de la direction de Relais & Châteaux pour tenter de la dissuader d'agir en justice.

A l'issue d'un délai maximal de 48 heures, l'ancien chef de gouvernement, âgé de 58 ans, pouvait soit être présenté au juge d'instruction de Strasbourg chargé du dossier en vue d'une mise en examen, soit remis en liberté.

C'est la dernière option qui a été choisie.

Une mise en examen aurait été rare pour un responsable public de ce niveau.

CANDIDATURE AVORTÉE À LA PRÉSIDENTIELLE

Sans jamais avoir obtenu de mandat électif, Dominique de Villepin a été secrétaire général de l'Elysée (1995-2002) ministre des Affaires étrangères (2002-2004), de l'Intérieur (2004-2005) et Premier ministre (2005-2007).

Il s'était défendu de toute implication dans ce dossier lorsque son nom était apparu dans la presse, fin 2011, alors qu'il envisageait une candidature à la présidentielle.

Il avait alors estimé qu'on cherchait à la compromettre pour l'écarter de la course à l'Elysée.

Dominique de Villepin se défendait dans un communiqué publié à l'époque d'avoir "en aucun cas tenté d'influer sur un dossier judiciaire" dont il dit n'avoir rien su. Il ajoutait n'avoir "jamais bénéficié d'éventuelles largesses" de Régis Bulot.

"J'ai séjourné plusieurs fois dans des établissements Relais & Châteaux, et j'ai toujours payé, ce qui n'est pas forcément le cas de certains hommes politiques", écrivait-il.

Régis Bulot a été membre du Club Villepin, dissous en 2010, mais pas de République solidaire, l'embryon de parti créé par la suite par l'ancien Premier ministre.

Dominique de Villepin a été dans un premier temps candidat à la présidentielle avant de jeter l'éponge faute, a-t-il expliqué, d'avoir obtenu les 500 parrainages. Les sondages le créditaient d'un score très faible.

En septembre 2001, la cour d'appel de Paris a confirmé sa relaxe dans un autre dossier où il était soupçonné d'avoir conspiré en 2004 contre Nicolas Sarkozy avec de fausses listes de comptes bancaires de la société Clearstream.

Après six ans de procédure, la cour avait confirmé le jugement de première instance de 2010, contre l'avis du parquet général qui demandait 15 mois de prison avec sursis contre l'ex-Premier ministre pour complicité de dénonciation calomnieuse.

Dans cette affaire, il s'était dit victime d'une manipulation de la justice conduite à ses yeux par son rival de droite, Nicolas Sarkozy.

Dominique de Villepin a aussi été entendu plusieurs fois comme témoin dans les dossiers relatifs à un attentat anti-français commis à Karachi au Pakistan en 2002, et à une affaire de corruption présumée lors de la présidentielle de 1995, qui pourrait lui être liée.

Thierry Lévêque, Gérard Bon et Gilbert Reilhac à Strasbourg, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.