1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dix ans après la mort de s?ur Emmanuelle, ses ?uvres perdurent en Égypte
Le Point19/10/2018 à 09:04

Dans la pimpante cour de récréation fraîchement décorée du drapeau égyptien, une odeur âcre chatouille les narines. Il faut monter sur le toit-terrasse pour comprendre. Des tonnes de poubelles éventrées s'amoncellent sur plusieurs centaines de mètres, tout le long de l'école Mahaba. Sous des abris en carton, des femmes trient et récupèrent le plastique. Quelques élevages de cochons promènent leurs groins sur les piles de détritus organiques à l'air libre. L'école construite il y a 30 ans par la religieuse franco-belge s?ur Emmanuelle est toujours la seule implantée au c?ur d'Ezbet el-Nakhl, un des plus grands bidonvilles du Caire.

En 30 ans, la population de la capitale égyptienne a doublé, et plus des deux tiers des habitants vivent désormais dans des quartiers informels. Aux côtés des cabanons de chiffonniers où la religieuse avait élu domicile dans les années 1970, des centaines d'immeubles en briques rouges ont poussé. Les soubresauts de l'économie couplés aux politiques d'austérité ont plongé de larges pans de la population dans la pauvreté. De petits commerçants, des artisans et des fonctionnaires se mélangent désormais aux éboueurs-recycleurs du quartier. « C'est plus difficile depuis que s?ur Emmanuelle n'est plus là, car elle avait beaucoup d'amis en France qui faisaient des dons. Mais nous poursuivons son combat », témoigne s?ur Maria, qui avait quitté son monastère pour l'aider...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer