Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Discussions en cours entre Damas et l'opposition, dit Moscou

Reuters27/12/2016 à 21:28
 (Ajoute détails, édité) 
    MOSCOU, 27 décembre (Reuters) - Le gouvernement syrien est 
en discussion avec l'opposition pour préparer d'éventuels 
pourparlers de paix, a déclaré mardi le ministre russe des 
Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.  
    Le chef de la diplomatie russe, dont les propos étaient 
rapportés par l'agence de presse Interfax, n'a pas dit où se 
tenaient ces entretiens et quels groupes ou tendances de 
l'opposition y participaient. 
    Le président Vladimir Poutine a déclaré vendredi dernier que 
la Russie, l'Iran, la Turquie et le président syrien, Bachar al 
Assad, étaient tous d'accord pour la tenue de négociations de 
paix à Astana, capitale du Kazakhstan, pays allié de Moscou. 
    La date de la mi-janvier a été avancée de source autorisée à 
Moscou mais non confirmée officiellement. 
    Un groupe d'opposition syrien a dit mardi tout ignorer de 
ces discussions préparatoires. George Sabra, membre du Haut 
Comité des négociations (HCN), qui regroupe des représentants de 
l'opposition politique et de l'insurrection armée, a déclaré à 
Reuters que le HCN n'avait aucun lien avec ces discussions. 
    Créé il y a un an avec le soutien de l'Arabie saoudite, le 
HCN a participé à une tentative de pourparlers de paix à Genève 
au printemps dernier.  
     
    SANS WASHINGTON 
    Depuis la récente victoire des forces gouvernementales 
syriennes à Alep, la Russie, alliée militaire et politique de 
Damas, a annoncé son intention de travailler avec la Turquie à 
la tenue de nouvelles négociations sur la Syrie, en tenant à 
l'écart les Etats-Unis et les Nations unies.   
    Sergueï Lavrov s'est toutefois entretenu au téléphone mardi 
avec son homologue américain, John Kerry, rapporte le ministère 
russe des Affaires étrangères. 
    Le ministère a parallèlement annoncé dans un communiqué que 
les chefs de la diplomatie russe et turque avaient eu un 
entretien téléphonique pour préparer une trêve et les 
pourparlers d'Astana. 
    Durant cette conversation, a-t-il dit, "a été soulignée 
l'importance de conclure rapidement des accords sur les 
modalités pratiques de l'arrêt des actions militaires (en 
Syrie), sur la séparation entre l'opposition modérée et les 
groupes terroristes et sur les préparatifs de la rencontre 
d'Astana".  
    L'agence de presse russe RIA rapporte pour sa part, citant 
une source diplomatique, que des représentants militaires russes 
et turcs tenaient des consultations avec l'opposition syrienne à 
Ankara sur les modalités d'un éventuel cessez-le-feu en Syrie.  
    Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, a dit 
quant à lui, dans une interview à la chaîne de télévision russe 
RT, qu'il ne faudrait pas permettre à l'Arabie saoudite de 
participer à un processus de négociations sur la Syrie. 
    Le fait que Ryad insiste pour que le président Assad quitte 
le pouvoir signifie que les Saoudiens n'ont pas leur place à de 
telles négociations, a estimé le ministre iranien, écrit RIA. 
    Le président syrien, ajoute-t-il, devrait avoir le droit de 
briguer un nouveau mandat s'il le souhaite. 
 
 (Andrew Osborn, avec Tom Perry à Beyrouth, Jean-Stéphane Brosse 
et Eric Faye pour le service français, édité par Gilles 
Trequesser) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.