1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dieselgate : le procès contre Volkswagen s'ouvre en Allemagne
Le Parisien30/09/2019 à 08:31

Dieselgate : le procès contre Volkswagen s'ouvre en Allemagne

Le premier grand procès de consommateurs s'ouvre ce lundi en Allemagne contre Volkswagen. Des centaines de milliers de clients demandent réparation pour leurs voitures diesel truquées, quatre ans après l'éclatement du «Dieselgate». L'audience, qui devrait s'étaler sur plusieurs années, se tient à Brunswick, à une trentaine de kilomètres du siège historique de Volkswagen situé, lui, à Wolfsburg (région de Basse-Saxe).Plus de 450 000 personnes se sont inscrites pour cette requête groupée, la première de ce type en Allemagne, selon une procédure adoptée dans la foulée du scandale. L'association de consommateurs VZBV fait office de requérant unique et accuse le groupe automobile d'avoir délibérément nui à ses clients en installant à leur insu un logiciel faisant paraître le véhicule moins polluant qu'il ne l'est en réalité.En parallèle de la procédure groupée, 61 000 requêtes individuelles ont été déposées en Allemagne, dont une partie ont abouti à des accords extra-judiciaires.Plusieurs années de procédureCe procès est pour l'instant le plus important en Allemagne dans ce scandale à tiroirs, alors que le constructeur tente de tourner la page en misant sur l'électrique. Concrètement, les juges devront trancher une cinquantaine de points. Mais la question principale sera de déterminer si Volkswagen a «causé un préjudice» et agi «de manière contraire à l'éthique». Klaus Müller, directeur de la VZBV, se dit «convaincu» de voir le tribunal conclure en ce sens. Mais Volkswagen soutient qu'il «n'y a pas de dommages et donc pas de fondement à cette requête». «Des centaines de milliers de véhicules sont encore utilisés», insiste Martina de Lind van Wijngaarden, avocate de l'entreprise.Même s'il s'avérait défavorable à Volkswagen, le jugement n'entraînerait pas directement un remboursement : chaque consommateur enregistré devrait ensuite faire valoir ses droits individuellement. L'examen de cette requête ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer